Login

Register

Login

Register

close
blakemag_magazine_lifestyle_SINNER_Suite_Justine_cover

Sinner ose tout pour vous surprendre, et même s’installer dans le Marais, qui est l’un des quartiers les plus anciens de Paris. Autrefois, quartier aristocratique, puis ouvriers, il est aujourd’hui festif et branché. Ce quartier emblématique de Paris vit au rythme de l’art, du design et de la mode. Incontournable lors d’un séjour parisien, il offre découverte de galeries d’art contemporain, adresses de jeunes créateurs tout autant que des balades historiques au cœur d’un quartier marqué par son très riche passé.
Musées, hôtels particuliers du 17eme et 18eme siècle, cours secrètes, jardins cachés… se découvrent à chaque coin de rue. Sinner a su s’approprier l’héritage du Marais – à la fois riche, architectural, joyeux, créatif et avant-gardiste – en cultivant une identité propre, disruptive. Et en y dévoilant les codes d’une hôtellerie exigeante : l’excellence, la disponibilité, le sens du détail et un service attentionné.

photo: Nicolas Receveur

Sinner s’adresse aux esthètes, aux investigateurs urbains et aux flâneurs singuliers, curieux de découvrir une autre page de l’hôtellerie de luxe à travers un scénario de la ville inédit. L’hôtel puise dans l’histoire du Marais une partie de sa personnalité, mais aussi dans celle des talents qu’il héberge et qui l’entourent. Expositions, rendez-vous d’architecture, de mode, de musique et de design, les événements culturels trouvent toujours écho derrière les vitraux du Sinner.

photo: Nicolas Receveur

Sinner ne « voit » pas comme tout le monde et ne fait rien comme les autres. L’hôtel propose 43 chambres et suites, un restaurant ethnique, un spa. Un mélange d’héritage religieux, d’espaces feutrés et de volumes spectaculaires. Opposant les lignes radicales aux volutes suggestives, un sens de l’esthétique brute aux atmosphères les plus enveloppantes. Fidèle à sa signature, l’architecte d’intérieur Tristan Auer déjoue ici les modes et provoque la surprise jusque dans les moindres détails. De la langueur électrique du restaurant aux chambres inspirées des cellules ecclésiastiques, des couloirs sombres éclairés à la lumière des vitraux, au concept-store hébergé dans la crypte. Sinner inaugure un nouveau chapitre parisien, libéré de tous les standards.
Les couloirs serpentent dans une atmosphère mi sacrée mi feutrée, simplement réchauffés par les jeux de lumières des vitraux qui ornent les murs et à la lueur des lanternes qui mènent chaque hôte à sa chambre.

photo Nicolas Receveur

Les portes rouges aux heurtoirs et judas, inspirées des portes cochères dévoilent 43 chambres et suites. Chacune illustrant la typicité d’un quartier à la fois historique et avant-gardiste. À l’intérieur, des matières : du velours, du bois et de la terre cuite mais aussi des œuvres d’art et des tableaux, comme un clin d’œil aux érudits et aux esthètes urbains qui prendront le temps de découvrir et de reconnaître ses trésors. L’atmosphère toute entière convie les sens à travers un univers olfactif, des jeux de matières et une sélection artistique pointue.
Sinner réussit le mariage des contraires et signe une vision nouvelle d’un séjour inspiré. Paris a l’éclat singulier d’une éternelle ambitieuse et le charisme des plus belles aristocrates, Sinner en a hérité le meilleur : l’impertinence et la liberté d’expression.

photo: Nicolas Receveur

Une seule suite, comme signature, qui combine avec raffinement et non sans audace, des volumes cathédraux et un séjour piqué d’insolite. Perchée au dernier étage de cette adresse, prise de vertiges et d’optimisme, elle se dévoile à mesure qu’on l’investit. Se vit comme un vrai pied-à-terre parisien, avec toute la fantaisie que l’on attend d’une cachette éphémère. Elle a la fantaisie discrète et l’insouciance d’une garçonnière originale.

photo: Nicolas Receveur

Face à la réception, clin d’œil à l’héritage des Templiers et d’un quartier qui souffle une personnalité sur le fil, c’est dans une crypte éclairée à la bougie que Sinner dévoile sa sélection de trésors à la manière d’un mystérieux cabinet de curiosités.

 

“ Sinner n’est pas un lieu de plus. C’est une savante alchimie où se croisent les destins, les époques, le mystère et une certaine forme de liberté. ”
EMMANUEL SAUVAGE – Directeur General et co-fondateur du groupe Evok

SINNER – 116 rue du Temple 75003 Paris

Tags : Barblakemagesthetesevokfashionfrancehistoriquehommehotelle maraislifestylemagazinemode hommemonacaleparisrestaurantsinnertempliers