Login

Register

Login

Register

close
ArchivesBlogMagazine

LE POINT SUR LES PROTEINES par Robin Martin, coach sportif et modèle.

16420_378097905621970_1384247272_n

« Les protéines sont chimiques, tu prends des protéines donc tu te dopes ! Tu vas abimer tes reins et te ruiner la santé…. »

J’ai entendu trop souvent ce genre d’affirmations, de personnes bien mal informées, et c’est pourquoi il me paraît important de remettre les choses à leur juste place:
les protéines en poudre (en complément) sont de simples protéines isolées d’aliments naturels tel que le lait (Whey & caséine), oeufs (albumine) & soja (seule protéine végétale contenant autant d’acides aminés essentiels que celles d’origines animales)Par exemple, la protéine de base du lait “la caséine” est obtenue par simple dessèchement et filtration. Il en est de même pour la protéine d’oeuf contenue dans l’albumine.

Les acides aminés sont également issus des mêmes protéines, et en sont le constituant principal. Ils sont plus ou moins vitaux suivant leurs catégories, on les obtient par des procédés plus complexes qui permettent de les “débrancher” de ce fait ils ont donc l’avantage d’être digérés plus rapidement après ingestion.

On peut classer les acides aminés en deux parties : 

Les essentiels (ceux que le corps ne sait pas synthétiser)
Les non essentiels (ceux que le corps synthétise)

Parmi les compléments alimentaires on va retrouver ces deux catégories.
Tout d’abord ce que l’on appelle les BCAA, il s’agit des acides aminés les plus vitaux notamment pour la réparation cellulaire (les tissus), on les retrouve dans les oeufs, la viande, le poisson certaines algues ainsi que dans le soja.
Ces acides aminés sont : La vanile, la leucine & l’isoleucine. Dans les compléments que sont les BCAA on les retrouve dosés à un ratio égal à celui du corps : 2:1:1

S’en suivent les compléments contenant les Acides aminés non-essentiels, parmi les plus répandus on retrouve:

La L-glutamine; il s’agit là d’un acide aminé que l’on retrouve en bonne quantité dans les céréales et féculents (notamment). La glutamine joue un rôle essentiel dans le maintien et le renouvellement des stocks d’acides aminés musculaires ainsi que dans le soutien des défenses immunitaires, elle a aussi la qualité d’entretenir la flore intestinale. 

La créatine; La créatine est synthétisée par le corps à raison de quelques grammes par jour, on la retrouve aussi en faible quantité dans la viande rouge et le poisson.
Sans rentrer dans les détails, une fois synthétisé par le corps, cet acide aminé, stocké dans les muscles sous forme de phospho-créatine joue un rôle crucial dans l’apport d’énergie sur des efforts intenses et de courte durée.
La créatine est donc intéressante pour augmenter sensiblement son potentiel énergétique lors d’entrainement de force et de puissance.

Les protéines ou les “acides aminés” n’ont rien de miraculeux, leur rôle et de réparer les liaisons musculaires et tendineuses après un effort inhabituel, ils sont également vitaux dans bien d’autres domaines. Le dosage quotidien conseillé en protéines lors d’entraînements intensifs (type musculation) et de 1,5 à 2 g/kilos de poids du corps, en prendre plus ne servirait à rien, le corps les éliminera et le taux naturel de testostérone (hormone produite par le corps et vitale pour l’anabolisme musculaire) en sera également affecté (ce qui freinerait le pratiquant dans la progression). Pour un individu de 70 kilos, la dose journalière devra donc être de 70×1,5 = 105 g au minimum, ce qui correspond approximativement à 1l de lait + 2 steaks surgelés + 4 oeufs & 1 blanc de poulet. On constatera qu’il est facile d’avoir un tel apport protéiné par la nourriture quotidienne sans avoir à acheter des protéines en poudre isolées (chères si elles sont de bonne qualité). De plus les aliments décrits ci dessus comprennent tous les nutriments nécessaires à une bonne assimilation des protéines qu’ils contiennent. 


Si on n’a pas le temps de faire la cuisine, les protéines en poudre ou acides aminés ramifiés (BCAA) sont tout de même une bonne solution pour faire une collation rapide dans la journée. 
Le plus important étant de privilégier la nourriture cuisinée, apporter tous les nutriments nécessaires lors des repas; glucides (pâtes, féculent, pomme de terre, céréales), lipides (oméga 3 & huiles d’olives), protéines, vitamines (fruits & légumes) & fibres (salade, céréales complètes, riz complet) et de ne pas dépasser les 2g de protéines par kilos de poids du corps (soit 140 g par jour pour un individu de 70kg). 

Il faut savoir maintenant qu’aucun complément alimentaire n’est miraculeux ! Il faut beaucoup de travail et d’acharnement lors des séances d’entraînement avec un programme calculé et approprié à sa morphologie pour pouvoir progresser. 

Sachez enfin qu’il est facile pour les personnes dopées de mettre leurs performances et leurs muscles hors-normes sur le compte de compléments inoffensifs tels que ceux décrits plus haut. Je ne jette aucunement la pierre sur les utilisateurs de produits illicites, seulement il est bien rare d’en trouver qui assument leurs actes sans rabaisser les pratiquants assidus dont les résultats, souvent moins impressionnants, mais durement acquis, représentent tout simplement les limites du naturel, mais dans une optique de santé et surtout de longévité en plus de la performance et de l’esthétisme.


Contactez Robin Martin sur http://rm-coaching.fr

ou https://www.facebook.com/robin.martin.71653

Tags : artistic nudeblakeBlake magazineblakemagbodybody buildingcoachcoach sportifcomplement alimentaireentrainementgymmale modelmodèlenaked bodyphotographyproteinesrobin martinthe blake menunderwear