Login

Register

Login

Register

close
ArchivesBlog

La liposuccion: entretien avec le Docteur Benjamin Azoulay

Lipo

La liposuccion

La liposuccion est la seule technique qui permette d’éliminer rapidement et définitivement les excédents de graisse et les bourrelets.

 Grâce à la lipoaspiration, vous affinez votre silhouette aux endroits précis que vous désirez. Les cellules graisseuses aspirées n’ont pas la faculté de se re-multipler. Le résultat d’une liposuccion est donc définitif, ce qui très motivant. Visible immédiatement après l’intervention, ce résultat sera optimal après 3 mois, le temps que la peau se rétracte définitivement sur les nouveaux galbes.Votre silhouette est visiblement amincie.

Si la surcharge graisseuse est très minime, le patient peut opter pour la liposuccion douce, une technique d’aspiration avec une canule très fine reliée à une seringue. Si la peau est fine et flasque avec de la graisse diffuse, les irrégularités cutanées risquent d’être visible et de produire un effet de « tôle ondulée ». Dans ce cas, le chirurgien vous proposera plutôt la technique de lipoaspiration assisté par jet d’eau et associera éventuellement une intervention de lifting pour remettre la peau relâchée en tension.

En cas de surcharge pondérale très importante, la personne devra d’abord perdre du poids. La liposuccion viendra dans un second temps corriger la silhouette.

La principale demande de liposuccion pour les hommes porte sur la liposuccion du ventre. Le ventre est l’une des zones les plus opérées en liposuccion. Cette zone concerne particulièrement les hommes qui affichent au fil du temps une graisse disposée principalement autour du nombril, et sur les fameuses « poignées d’Amour ». La Liposuccion du ventre ne corrige que les excédents graisseux, et n’est pas appropriée en cas de relâchement musculaire : le chirurgien vous conseillera dans ce cas de faire une plastie abdominale.


Technique de la liposuccion:

La durée du séjour dépend de la quantité de graisse extraite. Il pourra être court, de l’ordre de quelques heures pour des petites liposuccions sous anesthésie locale, ou d’une journée en cas de lipoaspiration plus importante réalisée sous anesthésie générale.

Depuis sa découverte en 1975 par le Dr Illouz, la liposuccion est devenue une technique aux résultats insurpassables pour des complications en régressions constantes. Après infiltration de solutions qui liquéfient les graisses, le chirurgien introduit, à partir de très petites incisions dans les plis naturels de la peau, des canules de mousse à bout arrondi, non tranchantes, perforées à leur extrémité. Ces canules sont connectées à un circuit fermé dans lequel est créée une pression négative. Ainsi sont aspirées de façon harmonieuse et non traumatisante les cellules graisseuses en surnombre.

Par des mouvements d’allers retours, il aspire les cellules graisseuses à l’aide des canules. Les incisions sont ensuite fermées à l’aide d’un fil résorbable et recouvertes d’un pansement. Les cicatrices sont totalement invisibles. L’utilisation de canules très fines permet de ne pas faire souffrir l’aspect de la peau au niveau de la zone traitée, et permet même de l’améliorer par la rétraction cutanée que génère une lipoaspiration superficielle correctement réalisée.

Les suites de la liposuccion sont proportionnelles à la quantité de graisse extraite.

Les douleurs sont surtout présentes la 1ère semaine. Un œdème apparaît mais est contenu par le port d’un vêtement de contention adapté à la morphologie du patient. Il se résorbe de moitié en un mois environ et a complètement disparu au bout de trois mois. Des ecchymoses et œdèmes apparaissent au niveau des régions traitées. Les ecchymoses se résorbent dans un délai de 5 à 15 jours après l’opération. L’œdème se résorbe après la 3ème semaine. Une fatigue peut être ressentie les premiers jours, surtout en cas d’extraction graisseuse importante. Le patient peut prendre une douche rapide dès le lendemain.

Pas de bain avant 8 jours. Il peut bouger et marcher tout de suite mais devra attendre 4 à 7 jours avant de reprendre une vie active normale et surtout arrêter le sport pendant 1 mois pour que la cicatrisation soit optimale.

Il ne devra pas exposer les régions opérées au soleil ou aux UV pendant 1 mois.

Concernant les tarifs, il faut compter un minimum de 2000€ pour une liposuccion mais votre chirurgien en parlera avec vous lorsqu’il vous auscultera lors du rendez-vous.

Entretien avec le Docteur Benjamin Azoulay

 

1) Aujourd’hui, quelles sont les interventions les plus souvent demandées?

L’intervention de chirurgie esthétique la plus demandée est la liposuccion ou lipoaspiration, que ce soit chez l’homme ou chez la femme. Chez l’homme, la lipossucion représente près de 70 % des demandes de chirurgie esthétique. Les zones les plus fréquemment aspirées chez l’homme sont :

– la poitrine (adipomastie ou gynécomastie)

– le ventre

– les poignées d’amour

– le double menton

Les autres parties du corps sont également concernées, mais la demande est moins fréquente.La liposuccion donne de très bons résultats, à condition que la peau du patient soit suffisamment élastique pour une bonne rétraction. Cela est toujours évalué avant l’intervention et expliqué au patient.

Les autre demandes concernent essentiellement les implants capillaires, le vieillissement du visage et du cou (lifting et blépharoplastie), et l’augmentation de la taille du pénis (allongement et/ou grossissement). Les implants de pectoraux, de mollets et d’abdominaux restent encore assez rare en France (beaucoup plus répandues aux Etats-Unis et au Brésil).

2)   Quel est le profil type des hommes qui viennent consulter pour une lipossuccion?

Lorsque la chirurgie esthétique a commencé à se répandre chez l’homme, celle -ci était souvent réservée à des hommes type cadres supérieurs et professions libérales. Le profil-type actuel reste l’homme de la quarantaine, accaparé par son travail, ayant moins de temps pour faire du sport, avec une hygiène de vie « moyenne (stress, mauvaise alimentation…), mais soucieux de son image, n’arrivant pas à perdre certaines graisses disgracieuses (ventre et poignée d’amour).  La liposuccion du ventre chez les hommes offre des résultats remarquables et ce, pour des raisons multiples : présence réduite de vergetures comparé aux femmes et rétraction de la peau plus facile sur le nouveau volume. La liposuccion du ventre est donc particulièrement prisée par la gente masculine.

Toutefois, la lipoaspiration de cette zone ne peut être indiquée que si les graisses sont sous-cutanées (sous la peau). En effet, dès lors que l’embonpoint est rétromusculaire (sous les abdominaux, ou plus exactement intrapéritonéal), la liposuccion n’est plus possible. Hors, on retrouve beaucoup plus ce profil chez des patients ayant une très mauvaise hygiène de vie (alcool, suralimentation, absence de sport..) Le maître mot dans ce cas est un amaigrissement avec une perte de poids le plus proche possible du poids idéal calculé. Au besoin, le patient peut se faire aider par un nutritionniste.

3)    Les patients sont-ils plus jeunes aujourd’hui?

La chirurgie esthétique est devenue beaucoup plus accessible. Il y a donc de plus en plus de patients jeunes qui consultent. Certains ont tendance à penser que la chirurgie peut remplacer la pratique du sport, et qu’avec un coup de bistouri, on pourra avoir le corps d’éphèbes et autres mannequins vus dans les magazines. C’est au chirurgien plasticien d’évaluer cette demande, notamment chez le patient jeune, dont la démarche est parfois plus instinctive et moins réfléchie que celle d’un homme d’âge moyen. L’importance de cette évaluation psychologique est capitale, pour répondre de manière franche et loyale à la demande du patient, et accéder au mieux à sa requête.

Malgré tout , concernant la liposuccion , la majorité des demandes concernent l’homme d’age moyen

 

4) Cette demande est t-elle liée à un réel problème personnel (image de soi) ou à la pression extérieure (image pour les autres)?

On ne peut dissocier l’un de l’autre.  Un patient qui consulte un chirurgien plasticien le fait souvent pour des raisons multifactorielles. Soit  parce que son conjoint lui demande, ou bien en raison de moqueries et/ou blagues de collègues du travail, ou des remarques de ses enfants/parents.  Dans  la société actuelle de recherche de perfection, du culte du coprs, cela peut clairement entrainer un réel problème personnel. L’interrogatoire lors de la consultation doit établir les raisons du mal-être du patient. Une chirurgie doit être réalisée pour les bonnes raisons,  elle doit répondre à un besoin personnel, et non à des pressions extérieures.

 

5) Quelles sont les recommandations avant une lipossuccion ?

Les meilleurs résultats de l’intervention sont obtenus lorsque le 3 conditions suivantes sont réunies :

            Surcharge graisseuse localisée (et non diffuse) :

            Peau suffisamment élastique, pour pouvoir se rétracter correctement sans faire de vagues

Poids voisin de la normale pour obtenir le meilleur résultat possible. En effet, la liposuccion ne permet en aucun cas de traiter une surcharge pondérale ou une obésité. La variation du poids constatée après l’intervention est d’ailleurs bien souvent minime voire nulle. La question du régime avant l’intervention est essentielle mais personne ne détient la vérité. La situation idéale est évidemment de perdre du poids par un régime adapté avant l’intervention. Mais dans la pratique, ce n’est pas toujours facile dans la mesure ou les patients sont souvent épuisées par de nombreux régimes dont l’efficacité n’est pas toujours au rendez vous. La lipoaspiration première peut alors avoir un rôle psychologique déclenchant dans la nécessité de perte de poids. De plus, cette perte de poids post opératoire va potentialiser et magnifier les résultats de la lipoaspiration.

Les  consignes médicales systématiques les plus importantes avant l’intervention sont les suivantes :

Arrêt strict du tabac 1 mois avant l’intervention, pour réduire le risque de nécrose cutanée, et diminuer le risque de phlébite et embolie pulmonaire.

Arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anticoagulants oraux dans les 10 jours qui précèdent l’intervention, pour réduire le risque hémorragique.

 Prise d’Arnicka les jours précédents l’intervention pour diminuer le temps des ecchymoses/hématomes.

Docteur Benjamin Azoulay – 01 47 04 58 03

E-mail : dr.azoulay.b@gmail.com

www.docteurazoulay.fr

Tags : benjamin azoulaybien êtreblakeBlake magazineblakemag.comchirurgie esthétiquechirurgien esthetiqueclinique du rond point des champs elyséescoachingdouble mentonles anges de la téléréalitélipo avant/apreslipo hommelipoaspiration hommeliposuccionmagazine masculinmédecine esthétiquenrj12poignées d'amourrégimevanessa lawrens