Login

Register

Login

Register

close
BLAKEMAG_JACQUEMUS_GADJO

Simon Porte Jacquemus présente sa première collection homme baptisée “Le Gadjo”.

« J’ai grandi ici.
J’ai grandi ici, juste derrière ces grands rochers de calcaire. J’ai grandi ici, entre les
oliviers et les champs de tomates rouges. J’ai grandi ici, avec ces hommes en
survêtement bleu, sacoche bleu, chapeau bleu, tout bleu ciel. J’ai grandi ici, avec ces
chemises blanches du samedi soir bien repassées, qui nous rendent un peu plus bronzés
en été. J’ai grandi ici, avec ces chaînes en or qui brillent et les autres. J’ai grandi ici, dans
ces champs de blé jaune soleil. J’ai grandi ici, en rigolant et en chantant sur une table.
J’ai grandi ici avec ces costumes noirs et chemises à pois ouvertes sur le torse. J’ai
grandi ici, où l’on ne dit pas « mec » ou « garçon » mais « gadjo ».
J’ai grandi ici, sans chaussures, torse nu, parfum fort.
J’ai grandi ici, en Méditerranée.
Ma Méditerranée. »

Des silhouettes masculines portent des pièces empreintes de décontraction, et colorées comme le sud de la France, le cœur de la Provence où le créateur à grandit. Pour sa première collection homme, Jacquemus s’est de nouveau associé, c’est leur troisième collaboration,  à la célèbre marque Woolmark. Sur les trente trois silhouettes qui composent la collection, vingt-sept pièces sont en mérinos de laine comprenant des chemises aux imprimés fleuris tout comme les pulls en maille et les cravates colorées qui y sont présentés. Cette collaboration avec Woolmark démontre les idées de Simon Porte Jacquemus et sa volonté de prôner l’utilisation de matières naturelles et simples mais de très bonne qualité.

Lorsque l’on regarde passer les silhouettes, on pense aussi bien sûr aux clichés de la Côte d’Azur: le plagiste nonchalant, le gitan ténébreux, le touriste en ballade, le matelot en goguette, le beau gosse de bord de mer…

Le jaune, le bleu et le blanc dominent. Un trait de rouge ou de vert sombre, des gris et des taupes comme du bois flotté, des chemises à fleurs ou à rayures, des imprimés Camargue, des pulls en maille… Toute une gamme de couleurs qui rappellent la mer, le sable, les galets, le ciel, la terre ocre de ce Sud qui est son ancrage.

Sur les torses dessinés et luisant de transpiration ou d’huile solaire brillent des colliers « épi de blé » et de longs pendentifs. Aux poignets, des bracelets… D’or ou d’argent, l’homme Jacquemus porte des bijoux et le montre.

Enfin, côté accessoires, on trouve des bobs, l’incontournable de cette saison estivale, et des chapeaux de paille, des petites pochettes Jacquemus circulaires ou rectangulaires portées autour du cou et des bananes siglées autour de la taille, des cravates de laine, ainsi que des sacs de plage oversize complètent la silhouette de l’homme Jacquemus pour la saison Printemps Eté 2019.

 

Tags : bananebeachwearbijoux hommeblakemagcalanquechemisechemise hommecollection ete 2019collection gadjoepi de blejacquemusluberonmagazinemagazine masculinmagazine modemaillot de bain hommemaillot de bain sacmarseillemode hommemode masculineplageprintemps eteprovencepullpull hommesac hommesacochesimon portesimon porte jacquemussoleilsudswimwear