Login

Register

Login

Register

close

Magazine

BlogLifestyleMagazine

La cour des Vosges – Hôtel très particulier

Blakemag_magazine_lifestyle_hotel_Cour_des_Vosges_photo by Gdelaubier

La cour des Vosges ouvre ses portes. Après le Nolinski, le Brach et le Sinner, le groupe Evok inaugure une nouvelle adresse. Au cœur du Paris historique, unique hôtel à offrir une vue imprenable sur le square Louis XIII, Cour des Vosges, est dotée de 12 chambres et suites, d’un restaurant et d’un bain romain.


Retraite secrète, adresse confidentielle et hôtel très particulier, la cour des Vosges cultive l’art de vivre à la française et l’élégance des hôtels particuliers parisiens. La décoration est signée Lecoadic-Scotto, ils offrent ici une atmosphère toute particulière, une discussion entre les époques où le design contemporain rencontre objets et clins d’œil d’époque. Hauteur sous plafond, sol en terre cuite, lits à baldaquin revisités, ici l’authenticité et l’esprit du lieu sont conservés et respectés.
La terrasse au rez-de-chaussée offre une restauration légère mais également, un « corner pâtisseries Brach », où une sélection de douceurs sucrées, concoctées par le pâtissier Yann Brys, Meilleur Ouvrier de France est proposée.

Dans la pierre de Paris, cette pierre blonde issue des carrières des anciens rois de France, la Cour des Vosges réinvente son histoire. Situé dans le carré royal de la célèbre Place des Vosges, EVOK reçoit dans l’ancien hôtel de Montbrun, classé monument historique où le temps suspend son vol avec poésie.
Dans le respect des formes et volumes d’époque, arbres et arcades s’invitent dans l’intimité des suites et des chambres. Toutes ont une vue sur le square Louis XIII et ses façades en briques roses coiffés d’ardoise, édifiées au XVIIe siècle.

Les douze chambres et suites de cet ancien hôtel particulier offrent aujourd’hui espaces privés, salon de thé, et bain romain, que revisitent sur quatre étages une décoration originale mêlant adroitement modernité et éléments du décor d’origine. Les plafonds de bois peints cohabitent avec plaisir avec les murs d’aluminium brossés et les moquettes orange seventies répondent aux tomettes hexagonales en terre cuite typique de cette période de l’Histoire. Et c’est bien là la principale force de la cour des Vosges : réaliser le tour de force de créer le trait d’union entre passé et présent, classicisme et modernité.

19 PLACE DES VOSGES 75004 – T. 01 42 50 30 30

www.courdesvosges.com – @courdesvosges 

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

DIESEL – VELVET DENIM

GRAPHICS RGB_LAYOUT3

Diesel presente sa nouvelle innovation le Velvet Denim. La toile denim est synonyme de rigidité, rudesse, et solidité, tandis que le velours est quant à lui synonyme de douceur, luxe et volupté. La toute dernière innovation Diesel en matière de denim est précisément celle-ci, l’association du denim et du velours.

La combinaison de deux tissus très largement opposés toutefois avec un terrain commun, les deux inspirant confort, désirabilité et sensualité. Parce que la formule Diesel d’être aussi imprévisible que contradictoire a toujours été aimée et adoptée par des millions de personnes. En associant le denim et le flock (touché de velours), DIESEL a créé un nouveau tissu qui fait du Velvet Denim la pièce idéale pour une délicate transition de l’été à l’automne. Le Velvet Denim apporte une touche de douceur à la silhouette. 3 modèles femme et 3 modèles homme sont disponibles. La déclinaison en plusieurs couleurs est la réponse automnale de DIESEL aux jeans de couleurs vives de l’été.

Le concept de “FOR SOFTIES” est simple : nous connaissons tous des personnes et personnalités fortes et rigides vu de l’extérieur, qui se révèlent être tout l’inverse à l’intérieur. Le fait d’avoir l’air si dure, ne signifie pas que la personne est sans cœur mais il s’agit souvent d’une couche de protection. Les visuels de cette campagne mettent en valeur ce concept et promeuvent le fait qu’il faille outrepasser les stéréotypes et approfondir sa connaissance de l’autre. Comme le dit l’adage, il ne faut pas juger un livre à sa couverture.

La campagne DIESEL denim Automne 2019 “For Softies” choisit une approche directe, avec des plans en pied de personnes apparaissant comme des « durs ». Mais chaque personnage est dépeint montrant une partie plus sensible de lui-même : cajoler un bébé, tenir un ours en peluche, un kit de couture ou un instrument de musique. La campagne suggère que les notions de rigidité et de douceur peuvent facilement être associées, à l’image du dernier jean DIESEL.

Toujours innover, ne jamais se plier à la conformité, en gardant le denim au cœur de la réflexion. C’est ça DIESEL

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

LU MEI – une mode durable & responsable.

blakemag_magazine_online_mode_homme_vetements_homme_LU_MEI _cover

Cette saison, la collection de Lu Mei est dédiée au détail et à une forme d’artisanat technique et à la précision de vêtements de dessus appropriés. Plus vous la regarderez, plus vous la découvrirez.

Peut-être est-ce plus évident avec l’impression Floralflage. Ce qui, à première vue pourrait sembler être un militaire camo modèle se révèle être un design floral abstrait. Pour une touche audacieuse, ce paysage coloré apparaît partout sur les pièces importantes, vestes et manteaux, ainsi que sur la doublure de pièces plus discrètes pour un contraste puissant.

Soucieux de respecter et protéger l’environnement depuis toujours, les créateurs de Lu Mei, Hunter Mei et Lulu, ont toujours produit leurs collections de manière responsable. Ils ont tout d’abord utiliser du duvet d’oiseau, un produit biologique récupéré de manière éthique, afin de réaliser les doublures de leur doudoune.


C’est après avoir pu échanger avec des personnes allergiques au duvet et dans un soucis de montrer que la mode peut devenir plus durable et préserver l’environnement, qu’il leur ai venu l’idée d’offrir une seconde option, le plastique recyclé.
Après avoir examiné de nombreuses options ils ont constaté que le matériau synthétique constituait la deuxième meilleure option en terme de chaleur. Il s’avère qu’il existe un type de remplissage fabriqué à partir de bouteilles recyclées. Le processus pour transformer le plastique en matériau textile est assez facile, les bouteilles sont d’abord triées, déchiquetées en petits morceaux et nettoyées. Puis ils sont chauffés et passés au travers d’une machine qui lisse l’intégralité de la pâte.


Ensuite, une autre machine la transforme en fibre très fine et cotonneuse prête à l’emploi .
Mais Lu Mei, ne s’arrête pas là, pour la première fois elle utilise du shearling dans ces collections. La fourrure est rasée, puis tissée sur une base technique en polyester recyclé, toujours dans une démarche éthique et écologique.

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

Urbanears lance son casque Pampas.

blakemag_magazine_online_lifestyle_URBANEARS_pampas_cover

Urbanears, la marque créative suédoise présente un tout nouveau casque circum-auriculaire premium : Pampas. Pour ceux qui refusent de faire un compromis entre l’expérience audio et le style. Urbanears a bâti son succès sur quelques ingrédients simples : un design premium mais minimaliste, des caractéristiques innovantes et ses coloris. Pampas ne fait pas exception à la règle : disponible dans trois coloris trendy et offrant une acoustique optimisée, couplée à un design ergonomique et plus de 30 heures d’autonomie.
Pampas est audacieux avec son design surdimensionné et incomparable. Un look sur
mesure avec des formes ergonomiques douces et arrondies qui vous donnent la sensation
d’une simple extension de vous-même. Recouvert d’un tissu de qualité supérieur, il présente un bandeau matelassé et des pavillons d’écouteurs parfaitement inclinés qui recouvrent entièrement vos oreilles tout en minimisant la pression et en favorisant un environnement sonore bénéfique.

Pampas — Les caractéristiques de la nouveauté:

Coloris: Almond Beige, Charcoal Black et Field Green.
Plus de 30h d’écoute en Bluetooth: Profitez de longues heures d’écoute sans fil avec une simple charge. Câble USB-C de charge fourni.
Confort sur mesure: Conçu pour les très longues sessions d’écoute, le Pampas offre un ajustement souple et personnalisé grâce à un bandeau matelassé et des pavillons d’écouteurs parfaitement inclinés.
Acoustique optimisée: Le Pampas recrée les paysages sonores de votre musique favorite, pour une expérience audio riche et immersive.
Partage de musique instantané: Equipé d’une prise supplémentaire qui vous permet de partager instantanément votre musique avec un(e) ami(e). Branchez simplement un autre casque et laissez-vous emporter par la musique.
Format pliable: Design pliable pour un transport facilité. Pliez-le, rangez-le, c’est parti !
Bouton de contrôle:  Vous passez les pistes, vous réglez le volume et vous répondez aux appels tout en vous déplaçant.
Disponibilité et prix: Pampas est disponible depuis le 6 mai 2019 sur urbanears.com, dans les magasins Boulanger et sur boulanger.com

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

LES DIEUX DU STADE SONT DE RETOUR

blakemag_magazine_masculin_online_lifestyle_Dieux_du_Stade_cover

Pour cette nouvelle édition du calendrier des Dieux du Stade, le retour aux sources est de mise. En effet, après de nombreuses collaborations avec des photographes ayant une approche mode ou franchement Arty, cette année, le calendrier des Dieux du Stade avait envie de revenir vers l’essentiel. 

Le stade et son ambiance, des corps et des visages naturels, non retouchés : c’est l’univers brut du rugby – amplifié par la photographie à l’argentique, le contraire du numérique, qui implique l’utilisation de pellicules et donc une maîtrise réelle de la technique photographique – qu’a souhaité mettre en avant le photographe de cette nouvelle saison du calendrier, Pierre-Ange Carlotti, d’origine Corse, qui collabore régulièrement avec des magazines haut de gamme et des publications stylées telles que Re-edition, Purple, Dust, Dazed & Confused, 032c, ou le célèbre Interview Magazine.

Pierre-Ange admet volontiers que shooter le calendrier était un rêve de gosse, lui qui est pourtant plus habitué à l’univers de la mode, en attestent ses collaborations avec des marques de mode prestigieuses comme Balenciaga, Vêtements ou Jacquemus ; ou encore à celui des stars qu’il shoote régulièrement comme Rihanna, Adèle Exarchopoulos ou encore le mannequin international Bella Hadid.

Dans cette édition, nous retrouvons pour la première fois des joueurs comme Yoann Maestri, Jean-Marc Doussain ou Pierre Fouyssac qui apporte une fraîcheur et la spontanéité des débutants enthousiastes. Frédéric Michalak, cover boy icônique du calendrier est même revenu poser pour cette nouvelle édition après quelques années d’absence, pour une dernière photo, sans nostalgie et toujours avec élégance et gentillesse.
Nous comptons également parmi les nouveaux mannequins de ce calendrier, Antoine Dupont et Sofiane Guitoune, joueurs sélectionnés pour la coupe du monde.

Une soirée pour fêter le lancement du calendrier aura lieu le 10 Octobre 2019 aux Galeries Lafayette Champs Elysées, en présence de certains joueurs.

 

SORTIE OFFICIELLE LE 3 OCTOBRE 2019 – PRIX : 29,00 €
WWW.DIEUXDUSTADE2020.COM

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

L’Instax mini LiPlay est toujours le cadeau idéal

blakemag_magazine_lifestyle_photo_fuji_instax_cover

L’Instax mini LiPlay ouvre le champ des possibles pour un cadeau idéal !
Ce nouvel Instax, à la fois appareil photo instantané mais aussi imprimante pour Smartphone, est le cadeau original et innovant pour combler l’être cher, votre la famille ou vos amis. Parfait pour récompenser un ado bon élève, ou pour surprendre un ami le soir de son anniversaire. Et bien sur, ce sera le cadeau à glisser au pied du sapin le soir de Noël.

Un moment entre amis, des rires, un anniversaire à fêter, une soirée animée, à l’heure d’Instagram, ça « s’instax » et ça s’enregistre ! Pour la première fois au monde, un appareil photo instantanée permet d’ajouter du son aux photos. Une nouvelle expérience sensorielle unique rendue possible grâce à une fonction audio qui enregistre jusqu’à 10 secondes de son et un QR code à scanner sur la photo pour découvrir le message. Idéal pour envoyer ses vœux personnalisés, rendant ainsi le moment encore plus précieux.

Intuitif et facile d’utilisation, ce bijou de technologie peut être piloté depuis un smartphone via l’application « Instax mini LiPlay ». Sa fonction « Prise de vue à distance » a la capacité de déclencher l’obturateur à l’aide d’un smartphone sans toucher à l’appareil photo; parfait pour les photos de groupe ou en famille pour les soirées et les fêtes de fin d’année !
L’écran LCD de cet appareil instantané hydride rend possible de visualiser, choisir, recadrer et même
réimprimer ses photos au format Instax Mini. Il peut également être utilisé comme imprimante et permettre aux plus beaux clichés pris depuis un smartphone de prendre vie sur papier photo Instax, un gage ultime de qualité. L’appareil dispose aussi de 10 cadres créatifs sélectionnables et intégrés à l’image, de quoi customiser ses souvenirs de façon fun et originale.

Modèle le plus compact de la gamme Instax, le LiPlay est discret, facile à transporter et s’adapte à toutes les mobilités. C’est l’appareil idéal à glisser dans sa poche ou dans son sac à main et bien sûr au pied du sapin ! Le LiPlay est disponible en trois coloris, « Blanc Pierre », « Noir Élégant » ou « Rose Doré » de quoi satisfaire toutes les envies. Son design épuré et élégant, offre une finition dédiée pour chaque couleur de boitier, renforçant encore le côté sensoriel de l’appareil et faisant du LiPlay un véritable objet design, original, qui convient à tout le monde.

Suivre Fujifilm Instax sur les réseaux sociaux :
Site internet : www.fujifilm.eu/fr/produits/instax
Facebook France : www.facebook.com/FujifilmInstaxFR
Instagram & Twitter : @FujiInstaxFR

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

LE CARDIGAN PRESSION d’AGNÈS B.

blakemag_magazine_mode_homme_assouline_agnes_b_Cardigan-COVER

Le cardigan pression, dès sa création, vole de ses propres ailes – lesquelles se révèlent immenses puisque 40 ans après sa création, il reste un élément intemporel du vestiaire unisexe.

« Ce que j’aime dans ce vêtement c’est que chacun s’en sert à sa manière. » – Agnès b.

II existe dans les jardins du château de Versailles, en France, une statue de Jean-Baptiste de La Quintinie, vieille de plusieurs siècles; le cardigan pression est né là, en 1979, inspiré du beau pourpoint de ce créateur du potager du roi.
Galvanisée par des boutons abondants et bien rangés, agnès b. invente ce vêtement qui va inonder le monde.

“Je portais très souvent des sweat-shirts, et un jour je me suis dit que ce serait bien qu’ils puissent s’ouvrir, en me souvenant des cardigans que je boutonnais en courant sur le chemin de l’école. J’ai imaginé tous ces boutons pression très rapprochés pour qu’il ressemble à un vêtement de la Renaissance, ou à une robe de prêtre. Voilà, c’est l’histoire du cardigan pression !”

Hommes, femmes, enfants, tout le monde peut s’approprier cet habit et le fera – ô combien! -, comme ce livre en témoigne. Aujourd’hui entré dans le cercle très fermé des « basiques », le cardigan pression n’est pas pour autant un vêtement invisible: on le remarque toujours, où qu’on l’aperçoive. Ce qu’il dit des êtres qui le portent: que quelque chose d’affectueux vit en nous, toujours; que nous sommes faits de caresses, au bout du compte.

Aujourd’hui le cardigan pression à 40ans! 40 ans durant lesquels agnès b. a écrit, inventé, ré-écrit, ré-inventé, ce “vêtement d’enfant pour grandes personnes, ou le contraire” comme elle aime l’appeler.
40 ans de création… sans pression… mais toujours avec beaucoup de passion !
Imaginé par agnès b., le cardigan pression est né d’une envie de la créatrice d’ouvrir les sweatshirts qu’elle portait souvent; “ce serait bien qu’ils puissent s’ouvrir !”.

Quelques coups de ciseaux plus tard naissait le fameux “tchak !” des 13 pressions.
Ici commence l’histoire du cardigan pression agnès b. …

Sophie Fontanel est française, parisienne, journaliste et écrivain. Lauréate du prix du Premier Roman en 1995 pour Sacré Paul, elle a aujourd’hui écrit une quinzaine de romans, dont l’un, L’Envie, a figuré en 2013 dans la liste des « Best sellers of the year » du New York Times. Elle a commencé sa carrière comme journaliste pour divers quotidiens, a été animatrice dans l’émission culte de Canal +, « Nulle part ailleurs », avant de créer, dans le magazine Elle, le personnage mythique de Fonelle. Elle est aujourd’hui critique de mode pour L’Obs.

ASSOULINE – MEMOIRE COLLECTION – AGNÈS B.: LE CARDIGAN PRESSION – Texte de Sophie Fontanel 80 pages

 

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

TRÉMOIS-RÉTROSPECTIVE: l’amoureux du trait

blakemag_magazine_lifestyle_Pierre Yves Tremois_cover

Pierre-Yves Trémois, né en 1921, est un artiste qui conjugue le passé au présent. Amoureux du trait, adepte de la ligne pure, sans concession au volume, à l’ombre, à la couleur, ou si peu, Trémois trace sur le papier, le parchemin, la toile, des courbes parfaites, incise le cuivre, la terre, le bronze… avec une diabolique habileté.
Une gestuelle ample et sans possibilité du moindre repentir dans ses œuvres peintes de grand format, associée à une étonnante et fabuleuse précision de la main dans ses estampes, pièces d’orfèvrerie ou céramiques, sont les fondements de son écriture, une écriture dont il ne s’est jamais départi, et qui ne trouve dans l’art moderne aucune équivalence, aucune appartenance à quelque mouvement que ce soit.

 

Dürer

Du premier coup d’œil, on reconnaît un Trémois, comme on reconnaît un Buffet, un Miró, un Bacon ou encore un Mathieu avec lequel il entretint durant des années une solide amitié et une admiration partagée.
C’est la (re)découverte de cette écriture singulière, doublée d’un profond humanisme, où l’art voisine en permanence avec la science et la philosophie, qui vous est aujourd’hui proposée dans une exposition à double visage : Réfectoire des Cordeliers, « Le fou du trait » Celui d’abord de l’éclectisme des productions d’un artiste en quête permanente de défis à relever, de techniques à peaufiner ou à révolutionner, de réponses à trouver quant aux contradictions d’une nature humaine pour laquelle il éprouve cependant une passion profonde ; un éclectisme à qui le trait donne toute sa cohérence.

Couple à l’ADN

Musée d’Histoire de la Médecine, « Les Grands Livres Illustrés » Celui aussi,exceptionnel bien que plus confidentiel, des « Grands Livres Illustrés », 26 ouvrages à tirages limités, réalisés pour certains à quatre mains avec des personnalités telles que Montherlant, Claudel, Rostand ou bien encore Fellini…, comportant de multiples burins et eaux-fortes qui jalonnent son parcours artistique depuis 1945.
– Yvan Brohard, commissaire de l’exposition –

Le Singe Savant – 1994

Réfectoire des Cordeliers: « LE FOU DU TRAIT »
Homme de son temps à l’héritage humaniste pérenne, il n’est assimilable à aucun
courant, aucun mouvement de l’art moderne. C’est dire si son écriture est unique et
possède un accent d’universalité !

Le singe et l’homme

Infatigable chercheur, ses terrains d’élection sont multiples : estampes, dessins,
peintures et monotypes, mais également sculptures, céramiques, orfèvrerie… Avec
une place particulière pour ses « Grands Livres Illustrés » : 26 ouvrages à tirages
limités comportant de multiples burins ou eaux-fortes qui jalonnent son parcours
artistique à partir de 1945. De Rostand à Fellini, de Guitry à Montherlant, de Mathieu à Jouhandeau, de Pauwels à Buffet, de Claudel à Dali…, sa vie est émaillée de rencontres dont certaines donnent naissance à de riches collaborations et à de profondes amitiés.
Si les peintures de Lascaux sont pour lui des fondements incontournables, révélant des artistes auxquels il aime, dans une profonde communion à s’associer ; s’il reconnaît dans l’art égyptien un caractère hiératique et éternel qui le trouble, Trémois trouve dans l’art japonais du portrait d’incontournables références. Pas d’ombre, de matière, de volume, de perspective, de couleur ou si peu, de repentirs… seulement des signes !
Mais si Trémois est fasciné par l’Orient, il est aussi l’héritier d’une culture occidentale, prolifique en maîtres du trait, celle des Primitifs comme Mantegna, Signorelli, Pietro della Francesca, avec une prédilection particulière pour la Renaissance et l’Humanisme; deux notions, deux réalités indissociables, essentielles elles aussi à son inspiration et à la réalisation de son œuvre. Ainsi, rend-til de vibrants hommages aux maîtres tels que Dürer « dieu des graveurs et graveur des empereurs » dans « un dieu désordonné », ouvrage dont les planches liées entre elles, forment une bande gravée de 6,60 mètres de long sur 38 cm de hauteur !

La mer

Riche de ces deux influences, l’art de Trémois est avant tout celui du trait, un trait d’une absolue pureté qui donne à son écriture sa fabuleuse singularité. Car pour Trémois, le trait, à l’image d’une signature, ne tolère ni hésitation, ni rature, ni gommage. Il est l’expression de soi !
Pour respecter la pureté de la ligne, il ne fait que peu de concessions aux couleurs, si ce n’est à un bleu profond ou à un rouge aux accents de cinabre si chers à l’Asie, traités en à-plats ; et surtout au blanc auquel il voue une véritable passion.
Même dans son œuvre sculpté, il revendique son appartenance à une « sculpture du trait, de la ligne », celle des prodigieux bas-reliefs assyriens ou égyptiens, plus qu’à une « sculpture en volume » si chère à Rodin.
Ne soyons toutefois pas dupes de l’extrême lisibilité de ses œuvres ; c’est quand elles nous paraissent les plus claires qu’elles sont les plus mystérieuses !

Grand Livre Bestiaire

L’écriture de Trémois, par essence figurative, possède en effet l’indéniable pouvoir, comme l’exprime Jean Rostand en février 1971, de « dominer la technique au point de la faire oublier » et ainsi de nous laisser entrevoir les arcanes de sa pensée. Si Trémois est le trait, il est aussi le corps, et plus encore le corps nu, dépourvu de tout artifice, dans sa beauté originelle, car il a aussi le culte du Beau ; non pas d’une beauté figée, prisonnière de simples codes esthétiques, mais d’une beauté en mouvement, transcendée par les multiples facettes de la passion.

Du 03 au 26 octobre 2019
Réfectoire des Cordeliers 15, rue de l’École de Médecine, Paris 6e
Musée d’Histoire de la Médecine 12, rue de l’École de Médecine, Paris 6e

Entrer
ArchivesMagazineSoins & Parfums

Rajeunir: le « 10 minutes lifting »

blakemag_magazine_lifestyle_antoni calmon_cover

Dans la course contre le temps, on pense parfois à vendre son âme au Diable. Et là, le Diable s’appelle Antoni Calmon. Avec lui, les rides et les signes du temps ne sont désormais plus une fatalité et il  vous offre un lifting en 10 minutes… oui c’est possible.

Le Docteur Antoni Calmon nous explique comment:

« Ce n’est pas un lifting au sens strict du terme, puisque qu’il n’y a rien d’invasif. C’est un soin qui permet de restructurer les contours du visage et d’attenuer le relâchement cutané que l’on peut voir apparaître vers 40 ans. Le « 10 min lifting » est une association d’injections de micros sphères d’hydroxyle apatite de calcium sous forme de gel résorbable, qui à la particularité de retendre l’ovale du visage, et d’acide hyaluronique réticulé liftant qui va, si besoin est, redessiner la pommette sans ajouter de volume. Nous n’aurons donc pas l’effet « gonflant ». Lors de l’injection, en suivant le désir du patient, et en injectant sur des points vecteur, le visage retrouve la tonicité et la structure qu’il avait perdu. Le cocktail d’acide hyaluronique et le gel de calcium, construisent un maillage de tissus biologique riche en fibres d’élastine et de collagène, qui vont remodeler les contours et donner à votre visage un aspect plus ferme et plus reposé. Ce protocole a été mis au point pour lutter contre l’affaissement du visage et le relâchement de votre peau avec un résultat complètement naturel. Le succès mondial du 10mins lifting, une technique esthétique exclusivement pratiquée dans les cliniques de Paris et de Londres, a été mondialement reconnu. »

On ne fait pas un soin sans avoir rencontré le patient lors d’un entretien afin de poser un diagnostique sur l’état de la peau du patient et d’avoir recueilli son sentiment et ses envies.
Avant d’entamer le protocole, on procède à un soigneux nettoyage antiseptique de la peau et à l’application d’une crème anesthésiante afin de rendre le traitement 10 min Lifting indolore. Les injections d’acide hyaluronique et de calcium se font à l’aide d’une micro aiguille indolore en quelques points vecteurs précis afin d’obtenir l’effet liftant recherché par le patient.

A la fin du traitement, on pose systématiquement un masque rafraîchissant et hydratant à l’acide hyaluronique pour apaiser la peau traitée. Le traitement 10 min Lifting ne provoque pas d’effet secondaire indésirable majeur et donc pas d’éviction sociale. Vous pouvez donc sortir ou retourner travailler… immédiatement après votre soin.

Sachez qu’en plus de l’effet liftant , le gel de calcium et l’acide hyaluronique utilisés dans le 10 min lifting vont stimuler la production de collagène et apporter hydratation, élasticité et éclat à la peau. L’idée est d’obtenir un effet naturel et longue durée sur l’élasticité du visage. Les effets sont immédiats, de plus en plus visibles pendant la première semaine, et durent entre 8 et 12 mois sans effet secondaires ni allergie.

Pour plus de renseignement, n’hésitez pas à consulter le site https://drdray.co.uk/fr/

Entrer
1 2 3 14
Page 1 of 14