Login

Register

Login

Register

close

Lifestyle

ArchivesBlogLifestyleMagazine

Les meutes blanches, le thriller de Jean-Eric Perrin

lfp

Jean-Eric Perrin est auteur d’une cinquantaine de livres (essais, biographies, miscellanées, nouvelles, romans, traductions, encyclopédies, et listes de courses) publiés chez divers éditeurs. Il a également écrit de nombreux documentaires pour France 3, et Canal +. Ancien journaliste spécialisé et rédacteur en chef de plusieurs magazines culturels bruyants (Rolling Stone, Best, RER, etc.), « Les Meutes Blanches » est son deuxième roman et son premier thriller…haletant.

Les Meutes blanches racontent la vie d’un journaliste New Yorkais envoyé à Los Angeles pour tenter de trouver des informations sur l’assassinat d’un rappeur célèbre, dont la mise en scène du meurtre n’est pas sans rappeler celle de 2Pac Shakur. Le livre se poursuit comme un road movie, où le héros va voyager vers Atlanta, puis en Indiana, croiser le chemin d’une strip-teaseuse, et celui d’une famille de rednecks texans avec laquelle il échouera dans un rassemblement de suprémacistes blancs sous la coupe d’un gourou néo nazi.

Pour permettre la parution des Meutes blanches, Jean-Eric Perrin c’est adressé à une maison qui, tout comme lui, est encrée dans la pop culture. Serious publishing est un petit éditeur indépendant, qui faisait par le passé, essentiellement de la publication de “beaux livres” : des livres de photo, de cinéma, et de cinéma bis. Les Meutes blanche font parties d’une nouvelle collection nommé Pulp fiction. La publication de ce livre fut possible également grâce au croud funding ce qui permet de garder une indépendance forte mais surtout de sortir du lot des 1500 livres édités chez les gros éditeurs tout au long de l’année selon l’auteur.

Ce premier thriller est à l’image de la carrière de Jean-Eric Perrin, un livre infusé dans la Pop Culture américaine : la musique, les Harleys-Davidson, Charles Manson,…La musique qui accompagne le lecteur à chaque page, chaque chapitre, donne envie d’allumer sa chaîne hifi pour vivre le livre avec tous ses sens : Snoop Dog, Nancy Sinatra, Phil Spector, Les Ramones, Dolly Parton,… Un livre comme un film, fourmillant de détails, tant son auteur à vécu, respiré chacun des lieux décrits dans son œuvre, ce qui confère aux scènes une dimension toute particulière. Le rythme est prenant, haletant, on se surprend à dévorer les pages où underground, violence, haine côtoient la douceur poétique d’instants de sexes et de tendresses gainsbourien.

Le roman à emmener dans votre valise cet été !

Jean-Eric Perrin est en train de préparer un autre roman qui sera dans la veine de son premier, c’est à dire une histoire vraie romancée, appelé aussi creative non fiction. Cependant l’envie de faire d’autres thriller reste bien présente. Qui c’est les Meutes blanches feront peut être des petits…

Et bien plus qu’un long article, voici l’interview de l’auteur :

PS: Jean Eric Perrin sort aussi un livre destiné aux jeunes de 12 à 18 ANS ou à tout adulte souhaitant s’intéresser à l’origine, l’histoire, l’évolution et l’art du rap ,. Beaucoup de profs achetent ces livres (le précédent dans cette collection était sur l’art et les jeux vidéo) ca crée un lien entre eux et leurs élèves. Un bon outils de vulgarisation.

Article écrit par Alexis Dumétier

Entrer
ArchivesBlogLifestyleMagazine

La nouvelle Iron 1200 de chez Harley-Davidson

EZ4A7123

L’Iron 883 de Harley-Davidson fait partie des Sportster les plus réputés et les plus vendus. Avec sa silhouette d’Easy Rider à coup sûr, on se prenait pour un biker. Le succès des ventes de la 883 est suffisant pour qu’on se demande pourquoi il n’a jamais eu un grand frère.

C’est chose faite par Harley-Davidson  avec ce nouveau 1200 Iron. Le Sportster est un peu relooké pour la prise de puissance et gagne en style.

Cette 1200 offre un plus de puissance pour à peine plus cher. Le moteur est le fameux V-Twin 1200 Evolution, cher à la marque. Il apporte du couple (+36% vs. le 883). Avec quasiment 10 mkg de couple atteint à seulement 3500 tours, le twin Evolution balance 36 % de power en plus. C’est aussi 66 chevaux supplémentaires, soit 15 de plus que l’Iron originel.

Question look, la petite casquette a été remplacée par un saute-vent minimaliste. Harley a choisi de poser, de série, un guidon mini-ape. Et pour ce qui est de l’assise, on gagne une selle avec un petit dosseret qui soulage les lombaires … un peu … et on garde la pureté du plaisir solitaire car la Iron 1200 reste une moto une place.

L’Iron 1200 de Harley-Davidson est disponible en noir classique, en blanc et en rouge foncé. Plaisir de la modernité, le système de démarrage sans clé et l’ABS sont de la partie. Heureusement que l’ABS est de série car le disque mono à l’avant est pas toujours rassurant dans les situations où il faut freiner fort … mais en Harley on cruise, on pilote pas.

Les finitions moteur sont toutes de noir mat vêtues. Harley reste dans sa ligne de modernisation de sa ligne. Le double échappement noir mat est magnifique et le garde boue avant a des petites ajournements ronds qui apportent une touche d’élégance. Le modèle en test avait une couleur lie de vin magnifique de profondeur avec le saut vent noir, on se prend vite pour un type de la bande de Sons of Anarchy. Le look Iron ce sont aussi ses jantes à bâtons, noir mat également. La jante avant est de 19 pouces et 16 à l’arrière, histoire de marquer l’aspect Bad Boy. La capacité du réservoir qui semble petit sur l’Iron 1200 grimpe à 12,5 l presque 4 litres de plus que la 882. Ce qui permettra de faire un peu plus de 200 km en roulant en respectant la loi.

La Iron 1200 n’est pas une routière de toute manière. C’est une moto pour flâner, se balader en ville, faire de petites routes ou un petit bout d’autoroute (mais petit alors, car il faut tenir la demoiselle qui, passé le 110, se dandine un peu). On a envie de mettre un bandana sur le nez et de belles lunettes de soleil aves un cuir marqué et des grosses boots vintage. Plus qu’une moto, c’est une aventure, un moment “jeu de rôle” où l’on se surprend à se croire membre d’un gang de motard, en entendant un bon gros riff de guitare très rock en bande son.

Prix : Couleur 10 765 € et Couleur deux-tons custom 11 755 €

FICHE TECHIQUE:

Moteur:

  • Moteur2 Evolution™, refroidissement à air
  • Alésage 76,2 mm
  • Course 96,8 mm
  • Cylindrée 883 cc
  • Taux de compression 9:01
  • Circuit de carburant Injection électronique à port séquentiel (ESPFI)
  • Échappement Collecteur d’échappement et silencieux noirs

Dimensions :

  • Longueur 2 185 mm
  • Hauteur de selle, sans charge 760 mm
  • Garde au sol 140 mm
  • Angle de l’axe de direction (colonne de direction) (deg) 30
  • Chasse 117 mm
  • Empattement 1 515 mm
  • Pneus, spécifications avant 100/90B19 57H
  • Pneus, spécifications arrière 150/80B16 77H
  • Capacité du réservoir de carburant 12,5 l
  • Capacité d’huile (avec filtre) 2,6 l
  • Poids (à l’expédition) 247 kg
  • Poids (en marche) 256 kg

Performances :

  • Méthode de test du couple moteur EC 134/2014
  • Couple moteur3 73 Nm
  • Couple moteur (tr/min) 4 750
  • Angle d’inclinaison, droit (deg) 27
  • Angle d’inclinaison, gauche (deg) 28
  • Méthode de test de la consommation de carburant EU 134/2014
  • Consommation de carburant 4,8 l/100 km
  • Méthode de test des émissions de CO2 EU 134/2014
  • Émissions de CO2 111 g/km CO2

 

 

Article écrit par Alexis Dumétier

Merci à Adrien Barthou et Sylvie Mira-Morlière

 

 

Entrer
1 2 3 10
Page 1 of 10