Login

Register

Login

Register

close

Archives

Archives

ArchivesBlog

Mario Testino

Mario Testino (48)

Mario Testino, né le 30 octobre 1954 à Lima, Pérou, est un photographe de mode péruvien.

Il est l’aîné de sept enfants, d’un père italien et d’une mère irlandaise. Il dira plus tard que ce qu’il est devenu est le fruit de ce mélange de cultures : des grands-parents de différentes nationalités, des études dans un collège américain, une enfance dans les rues de Lima, les plages péruviennes, les filles en bikini, les traditionnels Incas… Des contrastes qui le marqueront à vie et qu’il retranscrira dans son travail et sa préférence pour le noir et blanc. Testino a étudié à l’université du pacifique (Pérou), puis à l’Université catholique pontificale du Pérou et à l’Université de Californie à San Diego.

En 1976 Mario Testino s’installe définitivement à Londres. Il loue un appartement situé dans un hôpital désaffecté et commence à essayer de vivre de son travail. Pour 25 livres, il compose les books de jeunes mannequins. Petit à petit, il prend de l’assurance, acquiert de la technique et démarche avec ses photos les magazines et commence à faire des shootings mode. C’est à ce moment que certaines rencontres vont changer sa vie…

Madonna, qui découvre le travail du photographe dans une revue, le contacte directement et lui demande s’il veut bien la photographier pour une campagne de pub. La campagne de Versace est prévue pour être shootée par Richard Avedon, mais la chanteuse parvient à ses fins et le fait remplacer par son protégé. Lorsque Testino apporte les épreuves du shooting à Gianni Versace, ce dernier est emballé et lui confie qu’il a rarement vu un photographe qui sache aussi bien mettre les vêtements en valeur. Gianni décide alors de faire précéder la série de photos par l’inscription « Versace presents : Madonna by Testino », ce qui s’apparente à un véritable plébiscite du couturier italien en faveur de ce jeune photographe. Vogue et Vanity Fair accueillent la campagne de pub dans leurs pages et Testino devient Le photographe avec qui il faut compter.

On lui demande ensuite de photographier la princesse Diana. Lorsqu’il se retrouve face à elle, il tente de créer une atmosphère décontractée et laisse jouer la musique qu’il écoutait avant qu’elle ne pénètre dans la salle. Il se met à lui mimer les filles défilant sur les podiums, esquisse quelques pas de danse et lui demande de danser. Elle ne semble pas l’avoir entendu, et il répète plusieurs fois sa requête. Elle lui sourit et finit par lui répondre qu’elle a très bien saisi sa demande, mais qu’elle n’est pas péruvienne, juste anglaise… La glace est rompue et pour les dix années suivantes, Testino sera considéré dans le cœur des Anglais comme le photographe préféré de Diana. Mario Testino est demandé de toutes parts et se constitue un fabuleux carnet d’adresses. Il est tellement influent que les modèles qu’il choisit de photographier voient leur carrière exploser. On lui doit entre autres l’arrivée de Kate Moss, Gisèle Bundchen, Catherine McNeil…

Installé au sein de la crème des magazines, Mario Testino n’a cependant pas encore réalisé le coup de maître qui le fera entrer dans l’Histoire. Il va bousculer l’establishment fashion – avec Carine Roitfeld qui à l’époque est sa styliste photo – en donnant les armes nécessaires à Tom Ford pour faire de Gucci l’événement de l’année. Sous l’objectif de Mario Testino naît ainsi le « Porno Chic », qui fera les beaux jours du créateur texan. Controversé, adulé, Testino est définitivement mis sur orbite…

Au-delà de son savoir-faire et de son talent indéniable de photographe, Mario Testino a quelque chose en plus qui fait que tous l’adorent : il incarne la joie de vivre. Ses séances photo – quelque en soient le thème – ne sont réussies selon lui que si elles sont émaillées de grands éclats de rire.

Par ailleurs, alors que certains photographes considèrent les modèles juste comme des pions, lui ne peut s’empêcher de tisser des liens avec les filles avec qui il va travailler. Il veut les connaître, aller au-delà de leur plastique et mettre en valeur leur personnalité, leur humeur, leurs idées. Il a réalisé très tôt dans sa carrière que son travail occuperait la majeure partie de sa vie, et que s’il ne prenait pas du plaisir avec les gens qu’il photographiait, son existence risquait d’être extrêmement ennuyeuse.

Mario Testino n’est pas un photographe qui analyse son travail en le décortiquant froidement, il le vit sur l’instant. C’est cela qui le fascine : réussir à capter une expression qui n’existait pas avant et qui n’existe plus après, donner l’impression que les photos saisissent un instant unique et fugace, en rien apprêté ou calculé. Cependant dans la photographie de mode, les partis pris peuvent changer, selon l’esprit des collections.

Entrer
ArchivesBlogEdito

Olympians by David Vance

_MG_4964tx

Discover the amazing fashion serie created for Blake Magazine by photographer David Vance.

 www.davidvance.com

Models: Michelle King@Talent Group Miami/Jeff Grant@CG Talents – website: www.jeffgrantfitness.com

David Morin@JAMM Entertainment Management – website: Getmorin.com

Production Coordinator and artistic Consultant:Kyle Plyler/Photo assistant: Eric Haselton

Hair and make-up: Adi Sage/Mens grooming: DEEV

Wardrobe Stylist: Shirah Stern/Stylist assistant: Natalie

Entrer
ArchivesBlog

Greg Gorman, photographer star

(1)

Greg Gorman (born 1949) is an American portrait photographer. He’s more known for his portraits of celebrities and Hollywood stars.

His work has been seen in national magazine features and covers, including Esquire, GQ, Interview, Life, Vogue, Newsweek, Rolling Stone, Time, Vanity Fair, and the London Sunday Times. Although he studied photojournalism in college, his passion for rock-and-roll led him to his chosen field when he photographed Jimi Hendrix in 1968. John Waters once said, « Greg Gorman is the only person I’d let photograph my corpse ».

He’s very famous for his work in black-and-white, but use colors.

He has also directed music videos, television advertisements, and graphic design layouts for advertisers.

Entrer
ArchivesBlog

Les vrais mecs ne portent pas de pyjamas – Real men don’t wear pajamas.

caleçon Oskar Franks

C’est que nous avons été amenés à croire. Il y a longtemps eu un stigmate sur les hommes qui portent un pyjama. Aujourd’hui ce qu’on considère comme la tenue normale pour dormir est un boxer et un tee-shirt blanc. Parce que porter un pyjama a longtemps été assimilé à un « tue l’amour ». On pensait à tort que porter un pyjama avant 12 ans c’était mignon, mais à partir du moment où on commençait à se raser, il valait mieux l’abandonner.

Mais cela n’a pas toujours été le cas. Dans les années 50, Cary Grant portait des pyjamas. Mais c’était l’époque où toute suggestion était sexy. Voir Cary Grant en pyjama induisait l’idée de sexe et de nudité, à savoir ce qui était caché sous le pyjama. De nos jours, la nudité est à portée de clic sur internet…

Les temps ont désormais changés. Il a fallu un demi-siècle pour que cela arrive mais les pyjamas font leur grand retour, et ce grâce à l’aide de certains grands stylistes.

La chose que ces nouveaux pyjamas ont en commun : ils ne vous font pas ressembler à votre Grand-Père. Ces pyjamas sont plus sexy et plus suggestifs que jamais. Ils ont même remis au gout du jour la Pyjama party, pour les garçons.

 

At least that is what we’ve been led to believe.  There has long been a stigma attached to men wearing pajamas.  Today, what most consider as the official hip sleepwear for men are boxers and a white tee. Part of the reason is men’s pajamas have long signified sexless-ness. There is only one phase in a guy’s lifetime when pjs are acceptable: under 12, when they look cute.  The rule of thumb being once you’re old enough to shave, it’s time to ditch the jammies.

But it wasn’t always that way.  Pajamas were sexy – once.  Fifties heartthrobs like Cary Grant wore pajamas. But that was a time when anything slightly suggestive was sexy. Seeing Grant in his pajamas made viewers think of sex and nudity and wonder what lay beneath. These days, with full frontal nudity always a click away on the web, little is left to the imagination.Times are changing.  It’s taken half a century for it to happen but pajamas are fighting their way back ‘in’ – thanks to some of today’s leading underwear designers.

One thing these new pajamas have in common: they’re not what your Grandpa would have stepped outside in to pick up the morning paper from the curb.  These new jammies are sexier and more suggestive than ever.  They may even bring back the pajama party – for men.

 

Entrer
ArchivesBlog

Matthias Vriens – McGrath

23255-800w

Matthias Vriens-McGrath est un photographe néerlandais, né en 1965 à Amsterdam.

Connu pour ses photos de mode, il a été directeur de publication du magazine « Dutch » avant de devenir international creative director de Giorgio Armani. Installé à Los Angeles, gay et militant pour les droits de la communauté, il photographie aussi bien les modèles féminins que masculins avec une nette propantion à déshabiller davantage ces derniers… Son style travaillé à la lumière impeccable où la sexualité est toujours présente est facilement identifiable.

 

Matthias Vriens-McGrath is a Dutch photographer, been born in 1965 in Amsterdam.

Known for his fashion photos, he was guiding of publication of the magazine « Dutch » before becoming international creative director of Giorgio Armani. Installed in Los Angeles, gay and activist for the rights of the community, he photographs as well the models feminine as male with a clear propantion to undress more these last ones… His style worked on the impeccable light where the sexuality is always present is easily recognizable.

 

matthiasvriensmcgrath.com

Entrer
ArchivesBlog

Hot december with Abercrombie&Fitch

Abercrombie & Fitch (11)

Il fait froid mais pourtant il y a un endroit où il fait toujours chaud: A&F! En partie pour ses modèles pratiquement toujours déshabillés, mais aussi pour ses doudounes, chaudes et légères.

It is cold but nevertheless there is a place where it is always warm: A&F! Partially for his models practically always undressed, but also for his jackets, warm and light.

 

Entrer
1 68 69 70 71 72 73
Page 70 of 73