Constellations Mythologiques de Diptyque


Spread the love

 

Les trois bougies nées de la rencontre entre diptyque et Philippe Baudelocque nous invitent à fermer les yeux, à laisser la douceur apaisante de leurs parfums nous emporter sans crainte vers le ciel étoilé au-dessus de nous.

Comment ne pas évoquer la mystérieuse tapisserie de la « Dame à la Licorne » conservée à Paris, au musée de Cluny ?
Cinq panneaux y représentent les cinq sens. Le sixième contient cette formule énigmatique « A mon seul désir ».
Au sein d’un jardin parfaitement agencé, orné de fleurs et d’arbustes symétriques, aux côtés d’une belle jeune femme se tient, toujours à sa gauche, du côté du coeur, des émotions, une licorne. Pour symboliser le sens de l’odorat, on y voit la jeune femme tresser une couronne de fleurs. La Licorne impassible observe la scène. Harmonie, ordre et beauté.

Animal mythologique, le Dragon déploie ses ailes aussi bien sur le lointain Orient que sur l’Occident. On raconte que lors d’un combat, la déesse Athéna a attrapé un dragon par la queue, l’a fait tournoyer au-dessus d’elle, puis l’a envoyé se figer parmi les étoiles. Depuis, la constellation du Dragon s’enroule autour de l’étoile Polaire.
Le Dragon fut aussi le gardien du jardin des Hespérides où le breuvage parfumé des dieux, l’ambroisie, coule à l’abri d’un arbre fabuleux dont les fruits sont des pommes d’or tout aussi étincelantes que l’animal qui en a la garde.

Oiseau mythique dont l’origine se perd dans la nuit des temps, le Phénix est l’archétype de la créature parfaite. Unique dans son espèce, il a le don de se régénérer lui-même. Lorsqu’il atteint cinq cent ans, le Phénix se construit un nid qu’il garnit de feuilles de Lauriers, de brins de Nard doux, de morceaux de Cannelle et de Myrrhe nous dit Ovide dans ses Métamorphoses.

Au détour d’une rue, un animal mythologique nous regarde de façon dubitative : mais qu’avez-vous donc fait de vos rêves d’enfants ? Vous ne comptez plus les étoiles ? Vous ne cherchez plus les animaux célestes dans les formes des nuages qui voguent avec allégresse au-dessus de vous ?
Il est certaines rencontres qui ne peuvent être le fruit du hasard. La rencontre entre Philippe Baudelocque et Diptyque est là pour nous rappeler que la voûte céleste est la trame de laquelle nos rêves sont tissés. Rendez-vous dans les constellations mythologiques pour cet Hiver 2017.

Previous Deep Blue by Hubert Pierre Pouches
Next GLAM ROCK par Gastohn Barrios

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *