close

Archives

Archives

ArchivesBlogLifestyleMagazine

La Sélection Spiritueux pour Noël

header-decoration-table-noel

-Rhum :

Trois rivières Bois des Indes :

Son nom rappelle l’une des trois cours d’eau qui traversent les plantations de la maison Trois rivières. Une édition limitée à 2400 bouteilles. Daniel Baudin le maître de chai a sélectionné 11 millésimes pour créer ce rhum d’exception, notamment le très rare millésimes 1979. Un rhum fondu mais toujours puissant et long en bouche. De belle note de citron noir confits et poivrés. Une bouteille unique pour votre bar.

Prix : 200 €

 

Mount Gay : XO The peat smoke expression :

Cela faisait longtemps que je n’avais pas était aussi surpris par la qualité et la délicatesse d”un rhum. Au nez on ne sent pas l’alcool, c’est suave. Dominent des senteurs de fruits et d’épices puis vient une bouche complexe où se mêlent des saveurs de bois chauffé, d’épices, de cacao, et en fin de bouche les fruits refont surfaces ananas et banane.Un grand moment pour un grand Rhum. Ne laissez pas passer ce Rhum…il existe 180 bouteilles pour la France…

Prix : 225 €

-Whisky :

GLENFIDDICH : FIRE & CANE :

Cette année, la distillerie présente le dernier né de ses Experimental Series : Fire&Cane. Le premier single malt Glenfiddich tourbé et affiné en futs de Rhum. Au nez cela est trompeur, puisque des notes de mélasses de canne à sucre domine, on imagine déjà en bouche les saveurs épicés d’un rhum. La surprise se fait en bouche puisque c’est un whisky finement tourbé, qui laisse la place aux saveurs poivrées et épicés de la finition en fût de Rhum.

Prix : 36 €

GLENGLASSAUGH Peated Port Wood Finish :

Un whisky fruité et fumé, finit en fût de porto ce qui lui procure encore plus de rondeur, surtout au nez où les notes de cerises griottes sont bien présentes. En bouche des notes de tourbes pointes, et de poivre noir. Un beau breuvage.

Prix : 65 €

 

-Vodka :

Petrossian au caviar by Guillotine :

La maison Petrossian signe là une très belle vodka, subtile, tendue où l’infusion au caviar est délicate mais bien présente. Cette vodka comme toutes les grandes vodka est, une fois bien glacée, comme sirupeuse. Une vrai découverte qui vaut le détoure.

Prix : 190 euros

Flair – Vodka :

Elle est faite à base de quinoa de Bolivie et blé de Beauce bio. Une vodka made in France par des maîtres distilateurs charentais. Ce qui donne une vodka minérale et fruitée,avec en retour de bouche des épices douces, de fève de Tonka et de foin. Flair fait fort encore une fois.

Prix : 39 €

-Le Sake :

Je veux partager avec vous mon grand amour gustatif de ces dernières années :le Saké. Un alcool japonais, fait à base de riz, d’eau et de Koji (un champigon) qui permet de fermenter le riz et ainsi de créer cet alcool doux et subtil. Pour cette sélection de Noël je vous propose 3 découvertes de cette année et bientôt je consacrerais un article entier au Saké.

Dassai 39 :

Le riz a un polissage résiduel de 39%, ce qui en fait la deuxième meilleure qualité de la gamme après le Dassai 23. Un saké qui peut accompagner tout votre repas. Au nez des notes de compotées de fruits et de zeste de yuzu. En bouche il est doux et moelleux, avec un final très rafraîchissant et floral.

Prix : 25 €

L’eau du désir :

Ici le taux du polissage est de 50%. Au nez c’est un bouquet printanier. La bouche est très ample, marquée par les fruits mûrs, le pamplemousse. Le final reste tendu et minéral, ce qui lui confère un très bel équilibre global.Un grand saké qui plaira aux amateurs de vins.

Prix : 38 €

Enter saké SILVER Junmai :

Un très beau porte étendard pour la cause Saké car il est tout d’abord soyeux en bouche et très droit. En bouche c’est une explosion de saveurs de mangue et de pêche blanche. Pour moi il est parfait pour débuter un apéritif de Noël différents avec de belles huîtres par exemple…

Prix : 38 €

-Les cocktails : 

Shake it easy :

Une soirée avec des amis et pas d’idées pour les surprendre, pas de soucis il y a Shake it easy! De plus cette société propose des cocktails inventifs et originaux, mais surtout bien réalisés et gourmands.

BALATA (14% alc.) – Rhum Saint James, sirop de falernum, vermouth rouge et sirop d’épices maison

DALSTON (12% alc.) – Gin, Apérol, sirop de sucre maison, liqueur de sureau, ginger beer et purée de citron vert

KAZANTIP (10% alc.) – Vodka, jus de citron, purée de fruits de la passion, sirop de sucre maison, liqueur de fruits de la passion et vanille

ALTAÏ (11% alc.) – Vodka, liqueur de poire, sirop de citron vert, sirop de sucre maison, jus de citron vert et tabasco

De plus les cocktails vous sont livrés avec glaçons et tout ce qu’il faut pour dresser joliment les verres de vos convives. Je vous conseille fortement cette solution pour ceux qui veulent faire simple mais beaux et bons.

https://www.shakeiteasy.fr/

Prix : 23 € / le cocktail

Pack Caraïbos :

Les jus de fruits les plus connus des barmen parisien proposent pour Noël différentes box de cocktails avec les ustensiles permettant d’élaborer vos élixirs préférés. Aux choix : mojito, sex on the beach, capirina et Pina colada. Un cadeau simple et efficace pour ceux qui veulent revoir leurs classiques.

Prix : 32,95 € / Le kit

-Le Cognac :

Merlet sélection Saint-Sauvant

La sélection Saint Sauvant est un assemblage de cognacs élaboré par Gilles et ses fils, Pierre et Luc, cinquième génération des Distillateurs Merlet, et produit en série limitée. Un numéro est apposé à chaque nouvel assemblage et vient garantir la rareté d’un Cognac d’exception : au nez abricots confits, en bouche les notes de noisettes torréfiées sont équilibrés par celles de fleurs blanches, le final délicat et boisé.

Prix : 100 €

Meukow esprit de famille :

Un flacon hors norme. Des notes de fruits sec et de tabac au nez, suivent de notes de zeste d’orange en bouche et d’amertume chocolatée, pour un final léger de gingembre.

Prix : 590 €

-l’extra :

Moutai :

Cuvée emblématique de MOUTAI, Feitian, la princesse volante, est issu d’un assemblage d’eaux-de-vie ayant reposé un minimum de quatre années en jarres de terre cuite. L’une des grandes particularités de cette cuvée est d’être l’un des rares spiritueux à se bonifier pendant plusieurs années en bouteille. En fonction de l’âge des cuvées le Moutai sera plus ou moins « gouteux ». Si le jeune Moutai est vif, quelque peu astringent, les cuvées plus anciennes sont plus souples, onctueuses avec des saveurs plus complexes. Le nez est gourmand avec de chaudes notes chocolatées, légèrement réglissées et vanillées. La bouche est très fruitée et ample et une belle acidité dynamisante avec des épices et des notes de fruit secs. La finale est sur une minéralité de plus en plus présentes et laisse place à des notes florales et végétales particulièrement élégantes.

Prix: 199 euros

Entrer
ArchivesBlogEdito

David Michigan by Greg Glamoc

pull Lucien Pelat Finet pantalon Uniqlo

Photographe Greg Glamoc / @themodelsfactory

Modèle David Michigan / @davidmichigan

Stylisme Hervé Godard

pull Zara Man
pull Lucien Pelat Finet pantalon Uniqlo sneakers Soloviere
pull Hugo Boss short Les Hommes
pantalon Les Hommes
pull Hugo Boss short Les Hommes sneakers Bikkenbergs
pull Boss Orange short Les Hommes sneakers Soloviere

 

 

 

Entrer
ArchivesBlogLifestyle

HOT SPOTS 2 – Attention, ça brûle !

hot spot noel

3 lieux parisiens, 3 ambiances.

Attention ça brûle! Voici une nouvelle sélection Spécial hiver pour se réchauffer. Cocktails, restaurants…ça brûle les papilles pour un maximum de chaleur dans les corps !

 

Le Pachamama : un club splendide

Voici le lieu le plus « caliente » de la capitale ! Dans un décor fantastique et impressionnant de 3000 m2, le Pachamama – en lieu et place du Barrio Latino – vous promet cocktails, bonnes assiettes et clubbing sur quatre niveaux. Installé dans un magnifique bâtiment historique du XIXe siècle créé par Gustave Eiffel, dont on reconnaît la signature, à deux pas de la place de la Bastille, cet endroit incroyable est un aller simple pour l’Amérique du Sud dans tout ce qu’elle inspire de plus grandiose.

Au cœur d’un jeu de lumières envoûtant et d’une mise en scène surréaliste signée Ludovic Messager, vous pouvez siroter un mojito, déguster un ceviche péruvien, des churros au dulce de Leche, découvrir d’excellents nectars chiliens, français ou argentins, déambuler dans les étages et finir sur le dancefloor jusqu’à 5h du matin sur les tubes des DJ les plus branchés de la capitale. Situé au rez-de-chaussée, le fameux Ballroom, que l’on peut admirer en vue plongeante de tous les étages, en met plein la vue avec un escalier extraordinaire qui semble sorti d’un conte. Le lieu dans son ensemble pourrait se prêter à un décor de cinéma tant chaque objet chiné comme chaque pièce laisse sans voix.

Des soirées à thème sont régulièrement organisées au dernier étage qui dispose d’un grand fumoir. Les bars sculptés et décorés de fresques sont tous absolument somptueux, et même si les prix sont un peu élevés, le Pachamama vaut vraiment le détour !

A ne pas manquer : le magnifique patio et son mur végétal pour dîner presqu’en pleine nature.

Le Pachamama, 46-48 rue du Faubourg St-Antoine, 12e.

01 55 78 84 75

 

 

Yikou : Les Dim Sum à la française

Quand la France et la Chine se rencontrent, ça donne de merveilleuses petites bouchées aux goûts étonnants ! Les fameux Dim Sum, devenus très tendances dans la capitale, retrouvent leurs lettres de noblesses chez Yikou, grâce au savoir-faire et à l’imagination de deux copains, Pierre et Chen. L’un Français et l’autre Chinois, ils ont décidé d’unir leurs deux cultures pour mieux les valoriser.

Dans un décor branché et chaleureux, face à une magnifique fresque colorée signée Mateus Bailon, un artiste brésilien, on déguste des raviolis délicats, disposés dans de magnifiques boîtes carrées en bois fabriquées artisanalement en Chine.

On se régale de Susu Champêtres, ravioles végétariennes au chou rouge, poireaux et feuille de tofu, mais aussi de Provençai, raviole d’aubergines à la provençale, tomates à l’huile d’olive, pâte de haricots rouge chinois, duo de basilic et graines de tournesol , accompagnés de frites de riz démentes ou d’un assortiments de légumes à en perdre ses baguettes ! Des Bao Burgers étonnants sont également à la carte.

Quelques cocktails maison exquis et desserts de folie plus tard, on se dandine sur la playlist de hip-hop chinois et on n’a qu’une envie : revenir goûter le reste !

Yikou, 49 rue de l’Aqueduc, 10e.

09 83 76 44 64

 

 

Pacifico : Meilleur Poké de Paris !

Vous l’avez sûrement remarqué : les Poké, spécialités hawaïennes à base de riz et de poisson cru, poussent à tous les coins de rue. Tous ne se valent pas et Pacifico, restaurant familial et chaleureux, sort clairement du lot avec ses compositions ultra fraîches et ses associations originales !

A bord d’un charmant cocon, on embarque pour un beau voyage culinaire : en entrée, un mini-burger de thon fumé décoiffant, ou un ceviche saumon-avocat-mangue rafraîchissant, réveillent d’emblée les papilles. Côté Poké, le magnifique Veggie décoré de somptueuses betteraves chioggia, en met autant plein la vue que le splendide Saumon et ses adorables radis Red Meat.

En dessert, une pavlova aux fruits de saison pleine de fraîcheur et une mousse au chocolat aérienne clôturent en beauté cette belle escapade aux portes du Pacifique !

Accueil charmant et aux petits soins, prix très corrects.

Pacifico, 50 rue Saint-Georges, 9e.

01 42 85 12 30.

Un article écrit par Johanna Alam

 

Entrer
ArchivesBlogLifestyle

Sélection HI-FI pour Noël

Noel-2016-la-selection-de-cadeaux-de-Grazia_exact1900x908_l

Voici notre sélection Hi-Fi pour Noël. Ainsi vous pourrez faire le plus beau des cadeaux aux amoureux de musique qui vous entourent. Cette année retrouvez notre sélection de casques hi-fi et des enceintes pour votre intérieur.

Les casques avec “noise reduction”

-Le Beat by Dre Studio 3 wireless :

Un casque parfait pour les nomades amoureux de son chaud et flatteur. Les basses sont très présentes. La signature Beat sans surprise. Le casque est léger sans donner d’impression de fragilité, il compresse un peu les oreilles.Le réduction de bruit fonctionne bien.

Prix : 249€

 

 

-Le KEF Porsche design :

Ce sont de véritables enceintes hifi dans les oreilles, tant sa réponse en fréquence est équilibré. La spatialisation du son est étonnante pour un casque fermé. Pour les amateurs ce casque sera magnifié avec un DAC externe, pour une expérience d’écoute ultime pour les trajets quotidiens. La finition est soignée, sobre, compacte et solide, signée Porsche design.  Le système de réduction de bruit modifie légèrement la courbe de réponse mais ce casque isole si parfaitement du bruit de part sa structure qu’on en oublie facilement d’activer le réducteur de bruit.

Prix : 399€

 

 

-Le Sennheiser PXC 550 :

Il est le champion toutes catégories pour la réduction de bruit. Sennheiser n’en est pas à son premier essai dans la mise en œuvre de cette technologie et le prouve clairement avec ce casque. Le confort des oreillettes larges et souples permet une longue écoute lors de voyages exotiques ou de simples trajets de métro. Le rendu est très bon pour la musique et les différents modes d’égalisation intégrés au casque permettent une belle expérience sur les films ou les jeux vidéos.

Prix : 249€

 

-Le skullCandy Venue :

Ce casque est plus dédié aux joueurs et aux cinéphiles qui aiment voyager. L’expérience d’écoute est flatteuse mais perd en précision pour l’audiophile, avec une présence importante des bas mediums. Le réducteur de bruit fait son office. Pour ce modèle qui est le moins cher de la sélection, sa finition soigné n’a pas à pâlir face aux autres casques.

Prix : 139€

 

 

– Les enceintes et systèmes :

 

La qualité sonore de ces ensembles, moyennant un prix d’achat non négligeable, n’est plus à discuter. Ces enceintes et systèmes tout en un possèdent en outre deux avantages:

– le plug and play. On sort le matériel, on le pose sur la table, le meuble, la bibliothèque ou autre… ( ceci grâce à leur encombrement « réduit » au vu des prestations sonores émises), on connecte avec une pléthore de possibilité (en câble ou en wireless) avec son dispositif habituel, et on envoie sa musique depuis son streamer favoris. Le tout aidé par des applications dédiées permettant de piloter et régler votre installation. En terme d’expérience utilisateur, la simplicité de mise en œuvre est à son comble et répondra à de nombreuses attentes. Cette simplicité d’installation annonce leur second point fort.

-Le rapport qualité / prix : Le son de ces systèmes, peut être pris en défaut par des systèmes HI FI de prix avoisinant (surtout pour la Pearl, pour les Kef, cela devient vraiment plus délicat). Après des mois d’essais entre différents éléments séparés, câbles, enceinte, de recherche sur forum, d’achat non concluant s’accumulant et autres. Avec le tout en un, on branche, l’électronique est optimisée pour les caractéristiques physiques du système, et on écoute sa musique avec un rendu quasi HI FI.

Seule différence la douceur, l’ampleur ou la spacialisation que seul de gros systèmes hifi peuvent rendre. Le gain de temps et d’argent risque de peser lourd dans la balance des non passionnés d’écoute pure audiophile avec un fauteuil ne pouvant bouger de 2cm du sweet spot. Et pour les habitations avec une surfaces plus modeste, l’encombrement des tout en un face à une système hifi « complet » n’est pas à négliger.

Dans ces système tout en un, deux ont retenu notre attention pour les fêtes:

 

-Les KEF LSX le “tout en un” ultime pour les petits espaces :

On commence par la connectique parce que c’est le point fort de ces enceintes : Wifi : Airplay2 (disponible début 2019), Spotify Connect, DLNA, application de streaming KEF. Bluetooth 4.2. Entrées : optique toslink, jack 3.5 mm, RJ45 (pour le réseau) et une sortie caisson de basses. La superbe finition de ces enceintes existant en différents colories, permettrons à chacun de trouver une teinte correspondant à son intérieur. Le rendu sonore est bluffant pour la musique comme pour le home cinema surtout vue l’encombrement de ces petites bibliothèques.

Description :

Réponse en fréquences : 54 – 28.000 Hz

Puissance : Système actif à quatre amplificateurs (2 x 30W + 2 x 70W Classe D)

Alimentation : 100 – 240 V 50/60 Hz

Haut-parleurs : KEf Uni-Q 120 mm de diamètre (tweeter à dôme aluminium 19 mm, medium/woofer cône en alliage magnésium/aluminium 115 mm)

Dimensions : 240 x 155 x 180 mm

Fonctionnalités : Fonctionne sans fil entre les 2 enceintes. Application de contrôle des enceintes KEF CONTROL (équalisation, paramétrages…)

Poids : 3.6 kg par enceinte

Prix : 1200€

 

-Les Cabasse Pearl :

La perle de cette sélection et sans mauvais jeu de mots cette enceinte en plus d’un design unique, a une capacité de sonoriser une pièce entière avec force et finesse. Même avec une seule Pearl l’ampleur du son déployé est impressionnant. Quand on met en multiroom, comprenez plusieurs Pearl jouant ensemble la même partition, on se sent alors enveloppé dans une sphère acoustique.

La télécommande est un autre point fort de cette enceinte : belle, très bien finie, réactive et particulièrement agréable au toucher. Ce bonus dans la boîte participe au côté haut de gamme du produit

Description :

Directement inspiré de La Sphère et de L’Océan

Le nouveau haut-parleur de grave de 25 cm 25 HLD avec excursion linéaire jusqu’à 30 mm offre le niveau de basse le plus riche et le plus dynamique existant sur le marché.

Le nouveau coaxial tweeter/médium de 13 cm BCI en carbone dispose de composants brevetés par Cabasse.

Le dissipateur thermique surdimensionné permet d’optimiser la plage dynamique même à des niveaux très élevés avec une faible distorsion.

La disposition du triaxiale à 3 voies brevetée du haut-parleur de graves + médium + tweeter fait gagner en compacité mais aussi en tenue en puissance et une réponse en douceur à 360 °

Chaque haut-parleur possède une amplification indépendante.

-1 x ampli de 300 Watts RMS pour le tweeter

-1 x ampli de 300 Watts RMS pour le médium

-1 x ampli de 1000 Watts RMS pour le grave

 

Coté connexion sans fil la Cabasse The Pearl offre le Wi-Fi et le Bluetooth. Coté connectique physique vous trouverez une entrée optique, 1 entrée RCA analogiques, 1 port Usb et 1 Ethernet. L’enceinte est également Multi Room, compatible avec le système Stream de Cabasse, et accepte les principaux services de streaming (Spotify, Deezer, Qobuz ou Tidal) ainsi que de nombreux formats audio (MP3, AAC, WMA, AIFF, FLAC, ALAC).

Prix : 2790€

 

-Les sonus faber Sonetto :

La marque italienne montre là encore ses qualités de finitions irréprochables. Pour ce qui est du son, le rendu HI FI est là: une plage sonore très détaillé et neutre. Ces enceintes sont capables de déployer une énorme puissance sonore. Au delà du plaisir d’écoute c’est un véritable “bel objet” à mettre chez vous.

Description :

Types : 2 voies

Bass-reflex à évent frontal

Borniers compatibles bi-amplification

3x haut-parleurs de grave-médium de 18 cm

1x tweeter à dôme enduit de 2,9 cm

Puissance admissible : 300 W RMS

Réponse en fréquence : 36 Hz à 25 kHz

Sensibilité : 90 dB /2,83 V/m

Impédance : 4 Ohms

Fréquence de coupure : 270 Hz et 3000 Hz

Dimensions (lxhxp) : 283 x 1188 x 427 mm

Poids : 26,3 kg (pièce)

Finition bois naturel

Prix : 6000€

 

-Les Vienna acoustics The Music :

Le gros modèle de la sélection, la marque autrichienne propose là des enceintes très haut de gamme. Vous aurez la sensation d’avoir le concert chez vous, les musiciens jouent directement devant vous. Même si l’on peut trouver dans cette gamme de prix des enceintes plus précises sur la microdynamique des enregistrements, la musicalité qu’elles développent fait vite oublier ce détails. Elles sont tout simplement impressionnantes. On n’écoute plus la musique on la vit.

Description :

Type: 3 voies, avec caisson intégré

Bande passante : 22 – 100.000 Hz

Boomers : 3 x 9? Vienna Acoustics

spidercones, fabriqués par

Eton Allemagne

Medium coaxial:1 x 7? Vienna Acoustics Flat-

Spider, 1 x 1?, aimant Neodym

ventilé, dôme en soie, fabriqué par

Eton Allemagne

Supertweeter : 0,5? Murata

Sensibilité : 91 dB

Impédance : 4 Ohms

Puissance : amplis de 50 à 500 watts

Poids : 82 kg

Dimensions : 273 x 1295 x 630 mm

Finitions : Piano Black – Sapele

Prix : 24 900€

 

Un article écrit pas Adrien Barthou et Alexis Dumétier. Merci à Alexandra Pham

Entrer
ArchivesBlogLifestyle

Pénoplastie: un gros paquet pour Noël

blakemag_magazine_masculin_penoplastie

Le sexe de l’Homme a toujours joué un rôle important dans la masculinité, par sa taille, sa proportion ou sa longueur… L’homme peut éprouver une gêne ou un réel complexe à cause de la petite taille de son pénis, qui peut même devenir source de complexe. Ce complexe porte un nom: le complexe du vestiaire. Heureusement la pénoplastie est là pour vous aider à retrouver confiance en vous.

Quelques questions à Benjamin Azoulay, chirurgien esthétique, spécialiste du sujet.

La pénoplastie par injection d’acide hyaluronique permet d’augmenter la longueur et la circonférence du pénis avec un résultat immédiat, durable, et sans les contraintes de la chirurgie (augmentation par injection de graisse avec section du ligament suspenseur de la verge). C’est une technique novatrice, non invasive et indolore. Ce procédé permet d’obtenir des résultats quasi immédiats. Il permet un épaississement de la circonférence du pénis de trois à cinq centimètres en moyenne et entraîne un allongement du pénis , essentiellement au repos.
L’acide hyaluronique est un produit naturel, présent naturellement dans notre organisme, à un effet volumateur, qui peut être injecté aussi bien au niveau du visage ainsi que dans de multiples zones corporelles. 
Il est injecté dans toute la surface du pénis, en profondeur, le long des corps caverneux, et  donne immédiatement une augmentation du diamètre de la verge.
Il peut également être injecté dans le gland  afin d’augmenter le volume et la rondeur de celui-ci.
La pénoplastie médicale n’a pas pour but de traiter un problème d’éjaculation précoce ou de performances sexuelles, elle a uniquement pour but d’augmenter le volume de la verge. Il est tout de même important de noter que les sensations sont améliorées et que les hommes victimes d’hypersensibilité entraînant une éjaculation précoce observent souvent une nette amélioration du problème.

1) Cette intervention est-elle lourde ou dangereuse ?

La pénoplastie médicale est un acte micro-invasif, réalisé au cabinet sous anesthésie locale.
L’application d’une crème anesthésiante sur le pénis, au cabinet, pendant environ 30mn, rend la séance totalement indolore, et sera complété par une injection minime d’anesthésiant local à la base du pénis (bloc pénien). La peau étant anesthésiée, le patient ne ressent strictement aucune douleur pendant toute la durée de l’intervention.
L’injection de l’acide hyaluronique, selon un choix d’acide hyaluronique et une technique personnalisée, se réalise alors en 30 mn à l’aide d’une canule fine et adaptée. Les points d’entrées très petits sont fait le plus souvent au niveau du sillon balano-prépucial.

Dans un premier temps, le praticien injecte le produit de la base de la verge vers le gland en respectant l’anatomie de la verge et surtout par une injection régulière afin d’éviter les bosses disgracieuses. Il est essentiel que le médecin pratique un nappage bien régulier de la zone. Ensuite, le praticien injectera du bout de la verge vers la base, toujours dans le but d’avoir un résultat qui restera harmonieux aussi bien au repos qu’en érection. Le praticien déposera ainsi de l’acide hyaluronique sur le pôle supérieur et les faces latérales de la verge. Il ne faut surtout pas injecter en dessous (zone de passage de l’urètre)
Pour une augmentation visible de la verge il est préférable de prévoir un minimum 8 à 12 seringues d’acide hyaluronique en moyenne. Le médecin pratique ensuite un massage léger de la zone.
Cette technique repose sur les mêmes bases que le lipofilling chirurgical (technique d’injection de graisse) , en ce sens que le gain en épaisseur est obtenu par injection dans le pénis, entre la peau et les corps caverneux sous-jacents.
A la fin de l’intervention seulement 30% du résultat est visible. Les 70% restant apparaîtront dans les 2 à 4 jours suivant grâce à l’effet volumateur de l’acide hyaluronique utilisé.
C’est pourquoi, afin d’obtenir un résultat esthétique optimal, il est préférable de prévoir une consultation de contrôle entre 15 jours et 4 semaines après l’intervention, permettant d’affiner le résultat en cas de petites irrégularités. 
Cette « retouche » éventuelle, par souci de perfection, est comprise dans le devis initial.
L’objectif est d’obtenir un gain estimé entre 3 à 5  cm de circonférence au repos et en érection
Le gain obtenu sur l’allongement au repos est classiquement de plus de 2 cm mais ne se retrouve pas ou peu en érection.
Pour ceux qui le désirent, il est possible d’intervenir sur le gland, surtout au niveau de la collerette du gland. Un gain de 1cm de circonférence est le plus couramment constaté.

2) Nécessite t-elle une longue convalescence ? 

Les suites post injection sont très simple, car il s’agit d’ un acte de médecine esthétique et non de chirurgie.
En effet, le plus souvent un léger œdème indolore et homogène existe, de part la réaction physiologique du corps et du pouvoir hydrophile de l’acide hyaluronique qui disparaîtra environ dans les 2 semaines. Le résultat définitif s’apprécie rapidement, le temps aux tissus de s’assouplir et à l’œdème de se résorber. Il peut y avoir parfois quelques bleus légers qui se résorbent en quelques jours. Le patient repart du cabinet directement après l’acte, et ne nécessite pas d’arrêt de travail ou des activités sportives.
Il n’y a aucune cicatrice et la reprise des rapports sexuels est possible dans les 3 à 5 jours qui suivent l’acte. 

4) Cette technique est-elle réservée aux personnes atteintes d’une déformation ou d’un micro-pénis ?

La pénoplastie est une intervention qui peut être réalisée chez tous les hommes qui souhaitent une augmentation du volume de leur verge et/ou de leur gland. Elle peut être pratiquée sur les pénis de tailles normales ou les micro-pénis. Selon la taille initiale de la verge, il faudra prévoir entre 8 à 16 seringues lors de la première séance.
Cette technique n’agit pas directement sur les troubles érectiles ou la libido mais peut améliorer le ressenti lors des rapports sexuels.

5 ) Cette intervention est-elle définitive ?

Durée : il reste 70 à 80  % du produit injecté au bout de 18 mois.
Le choix de l’acide hyaluronique est très important. Bien choisi, il faut prévoir une diminution de 20 à 30% du résultat entre 12 et 24 mois. Il restera donc 70 à 80 % du produit. Lorsque la pénoplastie est répétée, l’acide hyaluronique a tendance à moins se résorber, les délais de ré-injections deviennent alors de plus en plus longs, et la résorption de plus en plus lente.

6) Le fait de ne pas être circoncis est-il un problème ?

La pénoplastie ne varie pas en fonction de la circoncision. Les résultats sont similaires chez les patients circoncis et non circoncis.

En conclusion la pénoplastie médicale est une technique innovante qui permet de solutionner un problème longtemps mal maîtrisé par les techniques chirurgicales invasives. Cette technique tend à se démocratiser et va supplanter rapidement les augmentation chirurgicales, de par l’innocuité du geste, la rapidité , l’absence de contraintes post-actes, et des résultats nettement plus impressionnants tant sur l’épaississement et l’allongement , mais surtout sur l’aspect esthétique, beaucoup moins stigmatisant que l’injection de graisse.

En y ayant recours, le patient peut espérer deux choses:

L’élargissement : Le choix étudié des acides hyaluroniques permet un effet volumateur important et à la demande, avec une consistance ferme. Le gain est fonction de l’anatomie de chacun et de la quantité injectée. Mais l’élargissement quoiqu’il arrive est systématique.
Un gain de 3 à 5 centimètres de circonférence est généralement observé. Cet épaississement homogène et régulier, se retrouvera autant au repos qu’en érection. Le pénis est alors plus lourd et visuellement, il paraît presque le double. Il est possible d’obtenir un élargissement plus important, si l’on cumule les séances.

L’allongement : Un allongement évident et immédiat au repos est constaté pour deux raisons, premièrement par la présence de l’acide hyaluronique qui diminue énormément la rétraction physiologique du pénis (au froid par exemple) et deuxièmement par son poids plus important qui par l’alourdissement étire le pénis. Classiquement le gain en longueur est d’un minimum de 2 à 3 cm au repos. Par contre, il est très important de savoir que le pénis n’est pas plus allongé en érection, bien que de nombreux patients évoquent l’impression d’avoir un peu gagner en longueur en érection lors des rapports, ce qui est certainement dû à un allongement par le poids gagné lors de l’injection.

 

Crédits Photos: Cyprien Leym, archives Blakemag, Docteur Benjamin Azoulay.

Pour plus de renseignements: contact@blakemag.com qui transmettra.

Entrer
ArchivesBlogNews de Mode

NEW ERA MARIE DEUX ICÔNES AVEC LES DÉBUTS D’ENGINEERED FIT EN NBA

NEW ERA

Cette saison, la technologie révolutionnaire Engineered Fit de New Era fait ses débuts en NBA.

Depuis 1920, New Era fabrique de façon artisanale les meilleurs casquettes et bonnets au monde. Aujourd’hui, avec des lignes de vêtements et d’accessoires, la marque est l’un des leaders du marché. Implantée dans le sport, elle compte parmi les créateurs exerçant une influence sur la culture urbaine et les modes de vie partout dans le monde. Avec plus de 500 licences dans son portefeuille, New Era est la marque de choix dans le monde du sport, de la mode, de la musique et des divertissements.  L’entreprise est basée à Buffalo, N.Y., et ses produits sont vendus dans plus de 80 pays.

L’hiver est bien présent mais ce n’est pas une raison pour arrêter le sport. Pour que vous ayez un look sportif et hivernal à la fois voici une ligne créée par New era qui va vous plaire.

Un an après son apparition dans les rues, la gamme Engineered Fit de New Era fait ses débuts NBA pour la nouvelle saison avec toute une ligne de vêtements et de casquettes lifestyle.  Animée par le terrain, la dernière collection s’inspire de certains des plus grands noms du basketball et adopte l’esthétique sport-luxe qui a transformé la mode ces dernières années.

Les pièces de la nouvelle ligne Engineered Fit comprennent une parka matelassée équipée de cordons de serrage réglables sur l’ouverture et d’un logo de l’équipe dans des couleurs tonales. Ailleurs dans la gamme, ce sont des tenues utilisant des garnitures caoutchoutées appliquées à des sweats à capuche et de hauts entièrement zippés qui traduisent au quotidien le look des terrains de sport.  La collection est complétée par une ligne assortie de pantalons de survêtements en polaire brossé, de t-shirts à manches raglan et de tops à manches longues ornés du logo caoutchouté et d’un ourlet arrondi décontracté pour un look sophistiqué.

Les coloris de saison dans toute la collection comprennent le vert olive, le graphite et le bleu marine, avec un tissage trois couleurs donnant à chaque modèle un fini tactile à l’allure générale sport-luxe, aujourd’hui emblématique de la gamme Engineered Fit. En plus, avec une ligne de casquettes et bonnets assortis également disponible, c’est un look qu’on peut arborer des pieds à la tête.

 

La collection est disponible en magasin et en ligne sur neweracap.eu depuis le octobre.

Pour en savoir plus sur les bureaux internationaux et les partenariats de New Era, visitez www.neweracap.com et les réseaux sociaux @neweraeurope.

 

 

 

Entrer
ArchivesBlogHorlogerie

Lip : un retour en grâce

Lipster campagne 2 – web

L’emblématique maison horlogère LIP, connue tant pour ses modèles iconiques que pour son riche passé, entame un nouveau chapitre de son histoire depuis sa reprise par la Société des Montres Bisontines (SMB) en 2015.
Fondée en 1867 à Besançon, l’entreprise horlogère a périclité dans les années 1960, avant d’être marquée par un conflit social d’ampleur nationale et une tentative d’autogestion inédite au début des années 1970. Une période tumultueuse qui a contribué à faire de LIP un acteur majeur du patrimoine, une marque forte qui jouit d’une affection particulière auprès des français.

En 2015, SMB (Société des Montres Bisontines), se porte acquéreur de la marque via une licence d’exploitation dans le but de redonner à la marque ses lettres de noblesse. Aujourd’hui, après des premiers résultats fructueux, SMB confirme sa volonté de rachat de la marque. Plus importante entreprise horlogère de France avec 140 salariés, 1 million de montres commercialisées par an et 30 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014, SMB a consacré ces trois dernières années à rendre à la société son prestige d’antan. Un rachat synonyme de retour aux sources.

La première étape de ce retour en grâce fut le rapatriement de la marque dans son berceau historique, à Besançon. Non pas dans les ateliers d’origine, qui ont été complètement transformés depuis le départ de la marque, mais à proximité, à Châtillon-le-Duc. Environ 100 personnes travaillent au quotidien sur le site, dont plus de quinze personnes embauchées récemment. Et si en 2016, LIP ne représentait que 10% des 30 millions d’euros de chiffre d’affaires de SMB, la volonté de continuer sa croissance est bien présente. L’objectif pour 2018 est d’atteindre les 4,5 millions d’euros de CA pour un peu plus de 50 000 montres produites dans l’année.

Distribuée dans plus de 600 points de vente en France, 150 au Japon et, avec l’ouverture du premier magasin en propre sur Hong-Kong, LIP affiche son ambition de redevenir la grande marque française qu’elle a été pendant de nombreuses années.
Aujourd’hui la marque utilise son passé historique pour se construire un présent, réédite ses modèles emblématiques et réinterprète ses classiques sans oublier d’innover, avec la première création « made in Besançon » depuis plus de 40 ans : la LIP MARINIER. Toute la production des montres est réalisée à Besançon et certifiée « Made in France ».

 

Entrer
ArchivesBlogNews de Mode

Oneculture, globe trotter de la Mode

blakemag_magazine_mode_homme_one_culture_TOKYO

Oneculture est un voyage. Une maison globe-trotter, inspirée par la diversité du monde. Un concept radical régit la marque : chaque saison, une collection pose ses valises dans une ville pour mettre la culture d’une cité et d’un pays à l’honneur. Une démarche née de l’envie de son fondateur, Anthony Alvarez, de partager la pluralité culturelle qui l’entoure dans son propre parcours et à travers ses amis, à l’heure où l’on érige des murs dans un monde post-brexit et d’Amérique trumpienne. Jamais littérale ou ethnique, Oneculture surfe sur l’esprit streetwear et sportwear, langage universel de la youth culture contemporaine.


Manille a servi de toile de fond à la première collection de oneculture pour l’automne-hiver 2017-2018, envisagée comme un retour aux sources pour son fondateur, d’origine eurasienne. Pour cette collection fondatrice, Oneculture s’est approprié le Barong, vêtement traditionnel en fibre de feuille d’ananas, et a imprimé des feuilles d’eucalyptus capturées dans la ville, sur des pièces destructurées, à l’image du grand chaos qui forment le bouillonnement de la capitale philippine.

Seconde collection, le printemps-été 2018 est inspiré par Fès au Maroc avec un hoodie tatoué « Universal Culture » en alphabet berbère, qui comptent parmi les pièces clés, tandis que la nébuleuse tokyoïte a inspiré des prints de mangas sur des t-shirts et des chemises de baseball (sport le plus connu au Japon) pour l’automne-hiver 2018-2019.


Sans calcul, Oneculture sonde chaque saison la singularité d’une nouvelle culture selon les aspirations et les voyages de son fondateur, comme un road-trip en toute liberté.
Une série de collections capsule ponctue les saisons, avec deux leitmotivs : l’alphabet oneculture, série de 24 signes inspirés des signaux maritimes, et le slogan « If you know, you know », imprimé sur les pièces. Pour son lancement, Oneculture a posé ses ateliers en France, où 80% de son prêt-à-porter haut de gamme est produit, dans des matières nobles et techniques, exclusivement françaises et italiennes.

Adresse : 16 Boulevard des Filles du Calvaire, 75011 Paris
https://www.one-culture.com

Entrer
ArchivesBlogLifestyleMagazine

Les bars à huîtres et le menu des frères Pourcel

1 Montparnasse

Voilà une belle collaboration entre une maison parisienne, qui n’a plus à faire ses preuves tant elle garde la qualité comme maître-mot pour ses produits, et les deux frères étoilés que sont les frères Pourcel.

Pour commencer ce repas, je déguste et découvre des huîtres fabuleuses de la maison Gillardeau : fabuleuses, je n’ai pas peur du mot. J’ai choisi les numéros 3, petites tout en étant charnues, mais le plus fou est ce goût de noisette mêlé à des saveurs iodées et salines dans un équilibre parfait.

Le menu Pourcel s’ouvre avec un bouillon Thaï et coquillages, aux notes marines, soutenu délicatement d’épices asiatiques, accompagné d’un tartare de saumon simple et d’une belle fraîcheur qui met en appétit mes papilles.

Je choisis le bar rôti miroir à l’orange sangria. Bien exécuté et bien cuit.

Pour le dessert les frères Pourcel ont passé la main à la cheffe pâtissière Ilham Moudnib :

Je choisis son dessert au chocolat : Chocolat mon amour. Un moelleux au chocolat bien coulant avec du sésame croquant. Parfait pour finir ce beau repas riche en saveurs variées et légères.

 

Profitez-en! La carte des frères Pourcel est à découvrir jusque mi-décembre.

 

Pour les semaines à venir les Bars à Huîtres renouvellent leur carte et vous invitent à découvrir son Oyster & Raw Bar, un florilège d’huîtres qui seront vous ravir quels que soient vos goûts.

Au menu, de nouvelles huîtres d’exception ainsi que de nouveaux plateaux à partager où vous pourrez savourer des huîtres bio, arômatisées, ou encore la pousse en clair et pied de cheval. Ces huîtres rares pour les amateurs de saveurs fraîches et iodées proviennent de nouveaux ostréiculteurs mais pas d’inquiétude, les huîtres des références Madec et Cadoret continueront d’être servies.

Cette nouvelle carte sera disponible début décembre. Le décor, quant à lui va être revisité, pour créer une atmosphère bord de mer : on pourrait presque s’imaginer la dune du Pyla face à l’ocean.

 

Article écrit par Alexis Dumétier

 

 

Entrer
1 2 3 67
Page 1 of 67